La résurrection

« Traité sur la résurrection » écrit par Tao Sian, Guérisseuse dynastique, en 2572.
Added by Chroniques d'Atys over 3 years ago

La résurrection

Le phénomène appelé « résurrection » fait aujourd’hui partie du quotidien des homins, et particulièrement de celles et ceux qui s’aventurent loin des Cités. C’est un service fourni par les Puissances, la Karavan et les Kamis, aux seuls homins et homines.

Tous les homins bénéficient de leur aide en la matière, et qu’ils soient fidèles de la Karavan ou des Kamis, souverains ou bandits de grand chemin, chacune et chacun peut être ramené à la vie et remis sur pied par l’une des deux Puissances. Il a récemment été démontré que les Maraudeurs eux-mêmes profitaient de ce service, sans qu’il ne puisse être établi laquelle des Puissances relevait ces guerriers sans terres.

Le terme de « résurrection », bien qu’il soit communément utilisé, semble quelque peu abusif, car si le processus ne ranime pas réellement un corps que la vie a quitté depuis un long moment, il permet à un homin ou une homine considéré comme décédé depuis quelques instants, en raison de dégâts reçus très importants, d’être remis sur pied.

Qu’elle soit effectuée par la Karavan ou par les Kamis, la « résurrection » permet donc à un individu blessé, agonisant ou considéré par ses proches comme mort, d’être enlevé de l'endroit où il a chu, d'être soigné de façon intensive puis téléporté vers un lieu de résurrection.

Certains des plus éminents savants homins pensent que la résurrection effectuée par les Puissances, et notamment celle offerte par les Kamis, peut être rapprochée d’un sort de soin tel que les Mages homins sont habitués à lancer, mais bien plus puissant, capable de réparer des dommages normalement fatals. Ce traitement n’est néanmoins pas sans conséquence, et l’homin ainsi remis d’aplomb présente presque invariablement des troubles passagers durant les jours qui suivent, assimilant plus difficilement les souvenirs et les apprentissages. Afin de contrer cet effet involontaire, les Puissances prêtent main-forte à leurs plus fidèles serviteurs au moyen de pactes magiques aiguisant les facultés.

La résurrection ne peut néanmoins soigner les tissus ou les os que s’ils ont subi un traumatisme violent ; jamais la Karavan ou les Kamis n’ont à ce jour démontré qu’ils étaient en mesure d’inverser ou stopper la vieillesse ou la maladie. Elle semble également impuissante face aux dommages provoqués par la Goo, mais les exemples documentés et examinables de ces cas sont rares, et le Sage Supplice est pratiquement l’unique cas de contamination d’un homin par la Goo qui soit connu par la communauté de sages et de savants officiels.

Malgré la protection offerte par la Karavan et les Kamis, il apparaît toutefois que la résurrection présente certaines limites et que si les dommages sont reçus en trop grand nombre, ou de façon trop violente, il peut arriver que les Puissances ne puissent pas rétablir un homin ou une homine blessé. Certains érudits ont évoqué la vulnérabilité de la Graine de Vie, et d’autres ont entamé de longues listes de blessés jamais relevés par les Kamis ou la Karavan. Quelle qu’en soit la raison, de nombreux homins n’ont pu, dans notre histoire récente, être ressuscités par les Puissances, au rang desquels on peut dénombrer plusieurs dirigeants ou guerriers, mais aussi de plus humbles colporteurs, savants par trop aventureux ou botanistes inconscients.

« Traité sur la résurrection » écrit par Tao Sian, Guérisseuse dynastique, en 2572.


Comments