News

[Chronique] Libérer nos foyers

Added by wiedii over 5 years ago

Retournez dans l'ombre

Libérer nos foyers

Lordoy Riffy,

J'ai appris que la traversée vers Pyr ne s'était pas bien passée, et que deux de tes mektoubs avaient servi de repas aux Kitins ; ils pulullent depuis le Grand Essaim. Je compte sur toi pour vendre le restant de la cargaison : trois fois moins de marchandise mais trois fois plus rare, tu es censé me ramener autant que prévu. Pense à apporter les bouteilles à Mephyros, si elles ont survécu. L'amitié s'entretient, et celle-ci me rapporte trop pour la délaisser.

Une fois ça fait, laisse ton mektoub chez Abygrian, et reviens au plus vite dans les Lacs. Les routes commerciales sont décidemment impraticables avec tous ces Kitins, et la fédération est trop occupée à se disputer le pouvoir pour faire quelque chose avant des cycles. Il est temps d'agir. J'ai réussi à "convaincre" Shaly Nara, de la Guilde de Try, de trouver des volontaires pour aller faire du ménage à l'ouest ; il faut dire qu'elle me doit un service. Il faut que tu te rendes au plus vite chez les Corsaires pour qu'ils fassent leur boulot : rendre Aeden Aqueous à peu près sûre. Fais en sorte qu'il n'y ait plus un Kitin entre Fairhaven et Crystabell. Convainc-les, menace-les, achète-les (sur tes dappers), débrouille toi !

Quant à moi, je pars dès ce soir pour Avendale. Il y a une jeune Trykette là-bas que je devrais pouvoir embobiner, et qui peut rassembler autour d'elle assez de combattants pour rendre praticables les régions du nord. Elle est jeune, influençable, mais elle a un nom célèbre, ça suffira. Je compte sur toi, et ne laisse pas une dette à la taverne comme la dernière fois. Seelagan.

Padger O'Toogh

In Lettre de Padger O'Toogh à l'un de ses colporteurs Riffy Rithy, datée du Quarta, Germinally 4, 3rd AC 2570.

[Chronique] Des Kitins aux creux des Dunes

Added by wiedii over 5 years ago

Retournez dans l'ombre

Des Kitins aux creux des Dunes

Aujourd'hui, au onzième jour du mois de Winderly, du troisième Cycle de l'année 2570, le général Icaphotis Dylidus a prié le nouvel Empereur Lykos de lui confier la mission de libérer le Désert Ardent. L'ancien stratège est un Fyros de valeur, et je me félicite pour le bien de notre Peuple que sharükos lui accorde sa confiance pour organiser la reprise des terres de l'Empire. En effet, si nous sommes de retour dans nos foyers de Pyr, il serait arrogant de prétendre que nous aurions reconquis nos dunes d'antan. Les Kitins demeurent encore les véritables maîtres de ce qui était, il y a huit années, l'Empire du Désert Ardent. On les trouve par essaims, arpentant la sciure, ou regroupés aux creux des dunes, protégeant les tunnels qui les relient à leur Kitinière. Les plus expérimentés de nos guerriers ne franchissent plus seuls la Porte de Cerakos, et l'approvisionnement de la ville est dans une situation critique.

J'ai pu assister à la nomination par l'Empereur de deux officiers de l'armée impériale, Ibritis Ibirus et Pimokos Lyion au rang de stratèges, pour seconder le général Dylidus, à sa demande. Ce sont tous les trois des Fyros charismatiques et de bons soldats. Ils sauront organiser l'éradication des Kitins dans le Désert Ardent.

Epus, in Extrait du journal d'Epus, Winderly 11, IIIe CA 2570.

A suivre.

[Chronique] Prière (3 comments)

Added by Chroniques d'Atys over 5 years ago

Chronique n°7 : Prière

Piro Staldo se tenait en retrait dans le sanctuaire privé, tenant avec soin la cape du Duc Rodi di Varello. Celui-ci, agenouillé devant une magnifique statue représentant Jena, érigée depuis peu sur ordre du Karan, priait la Déesse à mi-voix.
Curieux, Piro s'avança de quelques pas afin d'entendre ses paroles.

"... Toi qui as porté ton choix divin sur le Karan
pour accomplir cette mission sacrée dont il ne souffle mot à quiconque,
soit assurée que je ferai tout pour que Ta Volonté s'accomplisse."

Rodi hésita avant de poursuivre.

"Je reconnais avoir un moment été envahi par le doute, moi qui Le sert depuis si longtemps ... mais à présent ..."

Une main posée sur son épaule fit reculer vivement Piro Staldo, qui fit volte face.

"Cuicho, ne me refais jamais une peur pareille !", murmura-t-il.

Le messager s'inclina en souriant.

"Quels secrets Ser Rodi confie-t-il donc à Jena pour te faire sursauter ainsi ?
- Rien qui ne mérite d'être répété... Hmmm... Que fais-tu donc ici ?
- Le Karan m'envoie chercher Ser Rodi di Varello.

Extrait des chroniques de V.M.

[Chronique] Secrets d'homines (3 comments)

Added by Chroniques d'Atys over 5 years ago

Chronique n°6 : Secrets d'homines

Lilli Tinari s'assit lourdement sur le couvre-lit brodé de la Karae. Elle regarda en riant Nine Vivaldo qui se trémoussait en tenant devant elle une des somptueuses tenues de la Karae.

"Rêve pas Nine, jamais t'auras de belle robe comme celle-là !
- Et pourquoi pas d'abord ? Jena a fait de moi une homine de chambre mais p't'êt' que d'main mon beau Duc m'épousera !
- T'y crois encore à ton Duc ?
- Pffft ! Jalouse ! Et puis r'garde Serae Miela Fera, elle n'était rien et la v'là future Karae ! Alors tu vois ?
- Ouais, j'vois surtout qu'c'est la quatrième fois que j'dois élargir la taille de ses robes... Tu crois qu'c'est pour quand Lilli ?
- J'sais pas mais en tout cas elle passe beaucoup d'temps avec la Karae ces jours-ci. Tu crois qu'Serae Lea lui explique le rôle de mère ?
- J'en sais rien mais l'aut'jour, quand j'les regardais par le trou d'la porte, j'ai vu Lea faire une révérence à Miela ! Et elle semblait pas contente du hochement d'tête de Miela. Elle lui a fait refaire trois fois !
- Attention, y a des pas qui approchent !"

Les deux homines de chambre se remirent aussitôt au travail, s'affairant à lisser à la perfection le couvre-lit de la Reine.

Extrait des Chroniques de V.M.

Chroniques de V.M. (4 comments)

Added by Chroniques d'Atys over 5 years ago

Chronique n°1 - Une lettre mystérieuse

Léa Lenardi faisait les cent pas dans sa chambre.

« Es-tu certaine d’avoir vu le messager ? », demanda-t-elle à une de ses dames de compagnie.
« Sil, Votre Altesse. »

La Reine se demandait ce qu’un représentant de la Kuilde pouvait bien vouloir à son mari, le Roi Yrkanis. Certes, la situation du Royaume était pour le moins précaire, mais de là à ce que les agents de la Karavan s’y intéressent ?!

« Je me demande ce que l’avenir nous réserve. Cette nouvelle ne me dit rien qui vaille… », soupira-t-elle. « Corolle ! Crois-tu que ce message soit un bon présage ? »

La dame de compagnie afficha cette fois-ci un léger sourire, qui pouvait être lu de bien des manières. Elle s’inclina et fit signe que oui de la tête.

« Bien, j’espère que tu as raison… »

Léa se tourna et marcha vers le balcon de ses appartements. Elle s’arrêta au bord et contempla l’aube qui se levait sur Yrkanis. L’avenir pouvait bien sourire à nouveau au Royaume.

Extrait des chroniques de V.M.

_ _ _ _ _

Chronique n°2 - Une rencontre impromptue

Mezza Triva se dirigeait vers ses appartements. Les derniers jours avaient été mouvementés... Que voulaient dont la Karavan et la Kuilde ? Elle soupira pour la centième fois de la journée.

« Que nous réserve l'avenir ? », se demanda-t-elle.

Elle allait passer le pas de la porte de son appartement quand elle entendit :

« Serae Mezza Triva ! »

Elle se retourna soudainement et vit Rodi Di Varello se présenter devant elle.

« Duc Rodi Di Varello... Nous ne nous étions plus parlés depuis longtemps », répondit-elle en affichant un sourire légèrement crispé. « Je croyais que vous ne souhaitiez plus me parler depuis... »
« Je ne suis pas là pour remuer le passé... L'heure est grave », rétorqua Rodi Di Varello.

Il s'adossa au mur et croisa les bras. Il n'avait décidément pas la mine des bons jours. Mezza se dit que l'instant n'était plus au vieilles rancunes.

- « Soit, entre donc chez moi, nous pourrons discuter dans un cadre qui s'y prêtera peut-être plus...
- Fila, nous ne nous étions plus tutoyés depuis longtemps.

- Que veux-tu, le temps passe... De quoi souhaites-tu que nous nous entretenions ? Serait-ce à propos de la missive de la Kuilde ? »

Rodi Di Varello opina et répondit aussitôt :

« Sil, le Roi n'est plus sorti de ses appartements depuis depuis l'arrivée de cette missive. Même la Reine ne peut plus entrer.
- Tu ne me feras pas croire que c'est tout ce que tu sais, n'es-tu pas son conseiller ?
- Sil, je crois que nous allons véritablement devoir mettre à plat nos différends. Nous sommes à l'aube d'une décision qui changera le Royaume. Es-tu prêt à entendre ma proposition ? Pour le bien du Royaume ? »

Mezza Triva regardait Rodi Di Varello d'un air intrigué. Que diantre était-il en train de se passer ?

« Je t'écoute... »

Extrait des chroniques de V.M.

_ _ _ _ _

Chronique n°3 - Une nouvelle maître d'armes

Elran Antolli était adossé au mur. Entouré d'autres soldats matis, il suivait avec attention le duel se déroulant entre Nini Cizzo et un jeune garde plutôt talentueux. Le combat durait plus qu'à l'accoutumée.

« Je vois que Nini a trouvé un jeune garde de valeur, il faudra le garder à l'oeil... Une bonne recrue n'est jamais de trop !»

Elran se retourna et vit Mezza Triva à ses côtés. Il se mit au garde-à-vous en reconnaissant la Maître de guerre du Royaume.

« J'ai l'idée d'une mission pour notre chère Nini... Pensez-vous, Ser Elran, qu'elle est capable de transmettre ses connaissances en combat à une recrue de mon choix ?
- ... Oui, très certainement... Même si celui-ci risque de souffrir dans un premier temps. »

Elran se retourna et vit la fin du duel approcher. Si Nini pouvait apprendre ne fut-ce qu'un dizième de ce qu'elle maîtrise, cette fameuse recrue devrait devenir un bon guerrier.

« Faites cesser le combat Ser Elran et amenez-moi Nini, dit impérieusement Mezza Triva.

- Tout de suite Serae Mezza Triva ! »

Nini Cizzo s'arrêta lorsqu'Elran vint la voir et le suivit auprès de sa Générale.

« Serae Nini Cizzo, prenez une pique avec vous et suivez-moi ! Vous êtes dorénavant la maître d'armes d'une recrue qui a délaissé ses entrainements depuis trop longtemps... »

Elran et Nini se regardèrent l'un l'autre en affichant un regard interrogateur. Tous deux connaissaient Mezza Triva depuis longtemps mais n'arrivaient pas encore à percer les mystères qui l'entouraient... Nini s'inclina, prit une pique et suivit la Maître de Guerre matis.

Après quelques minutes de réflexion, Elran pensa comprendre et se dit que Mezza n'avait sans doute pas tort. Il aurait sûrement besoin d'une mise à niveau, ce qui le fit sourire de bon coeur.

« Surtout avec Nini Cizzo comme maître d'armes ! », lâcha-t-il tout haut sans s'en rendre compte.

Extrait des chroniques de V.M.

_ _ _ _ _

Chronique n°4 - Un père un fils…

Elran Antolli parcourait les couloirs du palais une missive à la main. Il était convoqué par la Reine Léa et s’y rendait le pas léger. Cela faisait en effet quelques années qu’il n’avait pas eu l’honneur d’un entretien privé avec Léa Lenardi.

Elran avait encore connu son père, Bravichi, il y a bien des années de cela. Jena ! Les années passent… Elran hâta son pas, il ne voulait pas la faire attendre plus longtemps.
Une des dames de compagnie de la reine, Corolle di Fumaroli l’attendait dans l’antichambre et l’accueillit.

- « Deles silam Ser Elran Antolli, enchantée de vous revoir.
- De même, Serae di Fumaroli, répondit Elran d’un ton poli mais en durcissant légèrement ses traits.
- La reine vous attend, entrez donc.

Elran s’inclina et avança dans la chambre d’un pas décidé.

- Ser Antolli, vous voici donc, lui dit la reine arborant un sourire amical.
- À votre service, Ma reine.
- Quel est le moral des troupes pour le moment Ser Antolli ?
- Bon, même si l’armée manque de moyens à l’heure actuelle. Nous nous préparons tant bien que mal à l’éventualité d’une attaque maraudeure… J’ai soumis plusieurs demandes au Roi, et Serae Mezza Triva au Prince.
- Mon fils prend-t-il l’entraînement à cœur ? Serae di Fumaroli m’a dit que sa maître d’armes était pour le moins impitoyable.
- Sil, il progresse lentement mais sûrement.
- En effet, il passe également beaucoup de temps avec le Karan. Cela fait bien des années que je ne les avais pas vus se parler pendant de si longues heures. Ils semblent recevoir les visites de Ser Di Varello et de Serae Mezza Triva.
- C’est ce que j’ai cru entendre…

La reine regardait par la fenêtre et voyait la lumière du soleil couchant illuminer Yrkanis.

- Ma Reine ?
- Sil, Ser Antolli ?
- Le Roi a-t-il eu une nouvelle missive de la Kuilde ?

Extrait des chroniques de V.M.

_ _ _ _ _

Chronique n° 5 - Royal Destin

Ser Girini di Antorello priait silencieusement Jena dans son petit temple privé, ses paumes tournées humblement vers le ciel. Il perçut clairement des bruits de pas étouffés derrière lui mais ne se laissa pas distraire. Nul
n'avait le pouvoir de le détourner de sa prière ...

Après de longues minutes, il se releva avec l'élégance raffinée seyant aux Matis puis fit face à celui qui attendait patiemment. Le visiteur s'inclina respectueusement.

"Deles silam Grand Herena.
- Deles silam Duc. Que me vaut le plaisir de votre visite ?"

Leur ton froid démentait l'amabilité des paroles échangées.

"Le Karan m'envoie vers vous, Grand Herena. Il veut savoir s'"il" est prêt.
- La Lumière divine de notre Déesse bien-aimée le guide, Duc. Je l'ai observé longuement ces derniers temps. Il est prêt."
- Tout ceci est-il vraiment nécessaire, Grand Herena ? Son temps n'est pas encore venu ...
- Ne blasphémez pas, répondit Ser Girini avec assurance. La missive de la Kuilde est sans appel et vous le savez. Jena guide leurs pas plus que ceux de quiconque. Vous n'avez pas à aller contre leur Destin."

Ser Rodi inclina légèrement la tête avant de tourner les talons. Il savait désormais qu'aucun retour en arrière n'était possible.

Extrait des chroniques de V.M.

- - - - -

Chronique n°6 - Secrets d'homines

Lilli Tinari s'assit lourdement sur le couvre-lit brodé de la Karae. Elle regarda en riant Nine Vivaldo qui se trémoussait en tenant devant elle une des somptueuses tenues de la Karae.

"Rêve pas Nine, jamais t'auras de belle robe comme celle-là !
- Et pourquoi pas d'abord ? Jena a fait de moi une homine de chambre mais p't'êt' que d'main mon beau Duc m'épousera !
- T'y crois encore à ton Duc ?
- Pffft ! Jalouse ! Et puis r'garde Serae Miela Fera, elle n'était rien et la v'là future Karae ! Alors tu vois ?
- Ouais, j'vois surtout qu'c'est la quatrième fois que j'dois élargir la taille de ses robes... Tu crois qu'c'est pour quand Lilli ?
- J'sais pas mais en tout cas elle passe beaucoup d'temps avec la Karae ces jours-ci. Tu crois qu'Serae Lea lui explique le rôle de mère ?
- J'en sais rien mais l'aut'jour, quand j'les regardais par le trou d'la porte, j'ai vu Lea faire une révérence à Miela ! Et elle semblait pas contente du hochement d'tête de Miela. Elle lui a fait refaire trois fois !
- Attention, y a des pas qui approchent !"

Les deux homines de chambre se remirent aussitôt au travail, s'affairant à lisser à la perfection le couvre-lit de la Reine.

Extrait des Chroniques de V.M.

- - - - -

Chronique n°7 : Prière

Piro Staldo se tenait en retrait dans le sanctuaire privé, tenant avec soin la cape du Duc Rodi di Varello. Celui-ci, agenouillé devant une magnifique statue représentant Jena, érigée depuis peu sur ordre du Karan, priait la Déesse à mi-voix.
Curieux, Piro s'avança de quelques pas afin d'entendre ses paroles.

"... Toi qui as porté ton choix divin sur le Karan
pour accomplir cette mission sacrée dont il ne souffle mot à quiconque,
soit assurée que je ferai tout pour que Ta Volonté s'accomplisse."

Rodi hésita avant de poursuivre.

"Je reconnais avoir un moment été envahi par le doute, moi qui Le sert depuis si longtemps ... mais à présent ..."

Une main posée sur son épaule fit reculer vivement Piro Staldo, qui fit volte face.

"Cuicho, ne me refais jamais une peur pareille !", murmura-t-il.

Le messager s'inclina en souriant.

"Quels secrets Ser Rodi confie-t-il donc à Jena pour te faire sursauter ainsi ?
- Rien qui ne mérite d'être répété... Hmmm... Que fais-tu donc ici ?
- Le Karan m'envoie chercher Ser Rodi di Varello.

Extrait des chroniques de V.M.

Lexique Marund

Added by Chroniques d'Atys over 5 years ago

Lexique du Marund

Les Radicaux

Commun Marund Commun Marund
Actuel Nia Agréabilité Avaleis
Aide Dïnir Alerte Anblik
Aller Zënarh Ambre Fao
Amour Maiur Amplification Kuk
Annonce Arnët Arbre Alda
Arme Valiëloid Assassinat Ubistor
Attention Arhkët Aujourd'hui Siarcnia
Au revoir/Salut Banrund Balade Trigan
Banalité Anir Beau temps/Ciel dégagé Odrarc
Beauté Meria Besoin Nëien
Bien Rhalusha Boisson Drin
Bonheur Zum Bonhomme de neige Shaniakain
Bonjour/Salut Banarc Bonté Vaucë
Braise Fir Brasier Firu
Cadeau Kïlëk Calme Anium
Cercle Sakl Chant Trïlitrik
Ciel Odra Combat Glad
Compétence Lëndit
Compréhension Sok Contre Antor
Couleur Sëk Coup/Frappe kar
Courage Estradinia Course Glarstap
Court Zin Cri Trabush
Croyance Shoki Cure (Soin) Lao
Danse Trïk Débilité Fu
Début Naska Demain Siarcës
Destinée Amarf Devoir Oref
Discipline Orha Distance Uak
Divinité Dira Don Anarh
Douceur Dave Dune Orkolum
Eau Uit Eau non potable/Eau sale/Eau foncée Uitrûnd
Eau potable/Eau propre/Eau claire Uitârc Éclair Siëbïze
Ecorce Apanid Ecrit Skris
Egalité Meër Electricité Bze
Empire Caruk Encore Taka
Endormissement Landun Enfant Lean
Enseignement Prid Ensemble Uilla
Esprit (Esprit de partage/faible d'esprit) Umi Esprit (Esprit d'un mort/celui qui hante) Umiëf
Être (Être vivant/l'être fyros) Ëser Fabrique Alta
Faiblesse Dëkal Félicité Eotik
Feu Fair Fierté Filë
Foi Shok Fontaine Aëlfin
Force Kal Frère Tala
Froid/Froideur Caldo Fyros Firak
Garde Aktimos Gentillesse Nati
Glace/Glaçon Vilash Gouverne Artif
Grain Epininde Graine Epinindê
Graine de vie Shizai Grandeur Uma
Griffe Krin Grosseur Mombi
Héroïsme Akao Hier Siarcsha
Hominité Ominë Honneur Akash
Immortalité Na-raif Impossibilité Na-Polër
Incompétence Na-lëndit
Jeu Gën Joie Silam
Jour Siarc Jumgle Talzuo
Lac Losh Lacération Kridek
Laideur Vanima Lait Pietuit
Liberté Trikan Longueur Puo
Lumière Sië Lune Sakrund
Magie Ki Magie blanche Kiârc
Magie curative Kilaozzê Magie débilitante Kifuzzê
Magie neutralisante Kibulzzê Magie noire Kirûnd
Magie offensive Kikiolzzê Magnétisme Bïzeor
Maigreur Iba Maintenant Karinia
Mal Bar Maladie Goo
Malheur Barzum Marchandise Arkarit
Marche Glar Matière Mai
Matis Maetirak Maraudeur Marundak
Mauvais temps/Ciel couvert Odrund Méchanceté Mazë
Méditation Lisen Message Izarm
Moins Ligarho Morsure Ikrak
Mort (Graine de vie détruite) Biëshizai Mort Rhif
Mortalité Raif Nation Kakpitol
Neige Shana Neutralité Bul
Nouveauté Rhec Nuage Klundi
Nuit Siërund Odeur Faz
Offense Kiol Orange Ordrund
Ordre Ora Paix An
Partage Selleën Patrouille Trigandek
Pensée Lium Perfection Trulash
Perpétuité Lelë Personne Neo
Petitesse Antal Peu krund
Pilier Kalëm Pioche Pik
Plaisir naite Plante Ninde
Pleur Nuken Pluie Orduit
Plus Garho Poésie Aikuk
Pouvoir Pole Possession Arë
Prière Sen Proche Sabrot
Prophétie Tsu Racine Niecan
Rapidité Skort Recherche Aklar
Religion Fief Réponse Kiorhil
Résurrection Rheclif Ridiculité Smishno
Rien Neir Sagesse Tseu
Salut(Familier) Ban Salutation Bankun
Sciure Hatalmeu Sérénité Anfu
Soeur Tali Soleil Saklarc
Solitude Mashtë
Sort/Sortilège Oki Source Didrup
Téléportation Zinuak Tempête Odruin
Temple Gong Temps Kari
Terrain Caku Terre Cak
Territoire Cakun Toujours Demëlo
Travail Doleër Très Karc
Tristesse Nuk Tryker Trïkirak
Valeur Akum Vénérable Laoshit
Vent Uin Vente Baikar
Vêtement Hob Vie Lif
Vision Tolural Vitesse Stap
Volonté Merën Vue Talorul
Zoraï Zoirak

Les verbes

Actualiser Niï(suppression du a) Aider Dïnirï
Aimer Maiurï Alerter Anblikï
Aller Zënarhï Allonger(Rendre plus long) Puoï
Amplifier Kukï Annoncer Arnëtï
Armer Valiëloidï Assagir Tseuï
Assassiner Ubistorï Avoir Abiarï
Balader Triganï Banaliser Anirï
Boire Drinï Calmer Aniumï
Cercler Saklï Chanter Trïlitrikï
Chercher/Rechercher Aklarï Colorer/Colorier Sëkï
Combattre Gladï Comprendre Sokï
Contrer Antorï Courser/Courir Glarstapï
Crier Trabushï Croire Shokiï
Danser Trïkï Débuter Naskï(Suppression du a)
Déraciner Li-niecanï Déterrer Li-cakushi
Dévêtir Li-hobï Devoir Orefï
Discipliner Orhï(Suppression du a) Distancer Uakï
Donner Anarhï Dormir Andunï
Eclairer Siëbïzeï Ecorcer Apanidï
Écourter Zinï Ecrire Skrisï
Egaler Meërï Egaliser Merï
Electrocuter Bzeï Embraser Firushï
Endormir Landunï Enfanter Leanï
Enraciner Niecanï Enseigner Pridï
Ensoleiller Saklarcï Enterrer Cakï
Etre Ëserï Fabriquer Altï(suppression du a)
Faiblir Dëkalï Forcer Kalï
Frapper/Cogner Karï Garder Aktimosï
Glacer Vilashï Gouverner Artifï
Grandir Umï Griffer Krinï
Grossir Mombiï Honorer Akashï
Jouer Gënï Lacérer kridekï
Libérer Trikanï Magnétiser Bïzeorï
Maigrir Ibï(Suppression du a) Marchander Arkaritï
Marcher Glarï Méditer Lisenï
Mordre Ikrakï Mourir Rhifï
Nationaliser Kakpitolï Neiger Shanï(Suppression du a)
Neutraliser Bulï Renouveler Rhecï
Offenser kiolï Ordonner Orï(Suppression du a)
Partager Selleënï Patrouiller Trigandekï
Penser Liumï Perfectionner Trulashï
Perpétuer Lelëï Personnifier Neoï
Piocher Pikï Planter Nindeï
Pleurer Nukenï Pleuvoir Odruitï
Posséder Arëï Prier Senï
Prophétiser Tsuï Répondre Kiorhilï
Ressusciter Rheclifï Ridiculiser Smishnoï
Saluer Bankunï Téléporter Zinuakï
Temporiser Kariï Travailler Doleërï
Tuer Arhshamï
Valoir Akumï Vendre Baikarï
Vénérer Laoshitï Venter Uinï
Vêtir Hobï Visionner Toluralï
Vivre Lifï Voir Talorulï
Vouloir Merënï

Les adjectifs

Actuel Niazzë Agréable Avaleiszzë
Ambré Faozzë Amoureux Maiurzzë
Aqueux/Aquatique Uitzzë Attentionné Arhkëtzzë
Baladeur Triganzzë Banal Anirzzë
Beau Meriazzë Bien Rhalushazzë
Bon Vaucëzzë Calme Aniumzzë
Céleste Odrazzë Chantant Tïlitrikzzë
Colorant Sëkzzë Combatif Gladzzë
Compétent Lënditzzë
Compréhensif/Compréhensible Sokzzë Contraire Antorzzë
Courageux Estradiniazzë Court Zinzzë
Croyant Shokzzë Curatif Laozzë
Dansant Trïkzzë Débile/Débilitante Fuzzë
Débutant Naskazzë Discipliné Orhazzë
Distant Uakzzë Diurne Siarczzë
Divin Dirazzë Doux Davezzë
Draconique Fairkainzzë Éclairé Siëbïzezzë
Égal Meërzzë Electrique Bzezzë
Endormi Landunzzë Enfantin Leanzzë
Ensoleillé Saklarczzë Faible Dëkalzzë
Fier Filëzzë Fort Kalzzë
Froid Caldozzë Gentil Natizzë
Glaçant Vilazzë Glacé Vilashzzë
Grand Umazzë Gros Mombizzë
Héroïque Akaozzë Heureux Zumzzë
Honorifique Akashzzë Immortel Na-raifzzë
Impossible Na-polërzzë Incompétent Na-lënditzzë
Invisible Na-taluralzzë
Joueur Gënzzë Joyeux Silamzzë
Laid Vanimazzë Laiteux/Laitier Pietuitzzë
Libre Trikanzzë Long Puozzë
Lumineux Siëzzë Luné Sakrundzzë
Magnétique Bïzeorzzë Maigre Ibazzë
Malade Goozzë Malheureux Barzumzzë
Malodorant Na-fazzë Mauvais Arterundzzë
Méchant Mazëzzë Moindre Ligarhozzë
Mordant Ikrakzzë Mortel Raifzzë
Mourant Rhifzzë National/Nationaliste Kakpitolzzë
Neigeux Shanazzë Neutre/Neutralisant Bulzzë
Nocturne Siërundzzë Nouveau Rheczzë
Nuageux Klundizzë Odorant Fazzë
Offensif Kiolzzë Orageux Ordrundzzë
Ordonné Orazzë Parfait Trulashzzë
Partageur Selleënzzë Pensif Liumzzë
Perpétuel Lelëzzë Petit Antalzzë
Pieux Senzzë Pleureux Nukanzzë
Plusieurs Garhozzë Pluvieux Odruitzzë
Poétique Aikukzzë Possessif Arëzzë
Possible Polërzzë Prochain Sabrotzzë
Prophétique Tsuzzë Rapide Skortzzë
Religieux Fiefzzë Ridicule Smishnozzë
Sage Tseuzzë Serein Anfuzzë
Seul Mashtëzzë
Terreux Cakzzë Temporaire/Temporel Karizzë
Travailleur Doleërzzë Triste Nukzzë
Valeureux Akumzzë Vénérable Laoshitzzë
Venteux Uinzzë Vivant Lifzzë
Voyant Talorulzzë Visible Toluralzzë
Vite Stapzzë

Métiers, Fonctions

Annonceur Arnëtkain Armurier Valiëloidkain
Assassin Ubistorkain Chanteur Tïlitrikkain
Chercheur Aklarkain Combattant Gladkain
Crieur Trabushkain Danseur Trïkkain
Dragon(Exception) Fairkain Ecrivain Skriskain
Enseignant Pridkain Fabricant Altakain
Gardien Aktimoskain Gouverneur Artifkain
Laitier Pietuitkain Magicien Kikain
Magnétiseur Bïzeorkain Marchand Arkaritkain
Messager Izarmkain Patrouilleur Trigandekkain
Penseur Liumkain Poète Aikukkain
Prophète Tsukain Téléporteur(Le PNJ) Zinuakkain
Travailleur Doleërkain Tueur Arhshamkain
Vendeur Baikarkain
Visionnaire Toluralkain Voyant[Celui qui prédit l'avenir] Talorulkain

Nom définissant un homin (Nom qualificatif)

Amoureux Maiurëf Baladeur Triganëf
Banal Anirëf Beau Meriaëf
Bon Vauceëf Buveur Drinëf
Calme Aniumëf Cogneur/Frappeur Karëf
Croyant Skokëf Donneur Anarhëf
Disciple Orhëf Faible Dëkalëf
Fier Filëëf Forceur Kalëf
Gentil Natiëf Griffeur Kinëf
Grand Umaëf Gros Mombiëf
Héros Akaoëf Homin Ominëf
Joueur Gënëf
Joyeux Silamëf Laid Vanimaëf
Libre Trikanëf Maigre Ibaëf
Malade Gooëf Méchant Mazëëf
Mordant Ikrakëf Mortel Raifëf
Mourant Rhiëf Neutre Bulëf
Non-voyant/Aveugle Na-talorulëf Nouveau Rhecëf
Petit Antalëf Pieux Senëf
Serein Anfuëf Templier Gongëf
Valeureux Akumëf Vénérable Laoshitëf
Vivant Lifëf Volontaire Merënëf
Voyant Talorulëf

Langage Marund

Added by Chroniques d'Atys over 5 years ago

Le langage Maraudeur : le Marund

Préface

Le Grand Essaim obligea l'hominité à fuir vers les Nouvelles Terres mais tous n'eurent pas la chance de pouvoir s'y exiler. Les homins qui restèrent sur les Anciennes Terres durent se regrouper et allier leurs forces pour survivre. Peu à peu, au fil des générations, ils construisirent leurs propres codes, leurs propres coutumes, mais aussi leur propre langage né de la fusion de leurs quatre langues natales : le fyrk, le mateis, le tyll tryker et le taki zoraï. Au fil du temps ce langage évolua, s'enrichissant de nouveaux mots et finit par donner le Marund. Ce nom a pour racine Ma qui signifie "un", le suffixe rund lui apportant une notion de "noirceur". La première langue sombre d'Atys était née.

Les règles de prononciation

Les sonorités sont tirées du russe, de l'espagnol et de l'italien. Cela donne un aspect sombre à la langue, un peu comme la langue de Tolkien, le Urük ou le "parler noir".

Toutes les lettres se prononcent, comme pour l'italien.

Les voyelles:

  • Les a, i et o gardent la même sonorité qu'en Commun.
  • Le u se prononce ou.
  • Le e se prononce é.
  • Le ë se prononce è. Anglophones non concernés.
  • Le ï se prononce aille. Anglophones non concernés.
  • Le y est inexistant.

Pour les anglophones: le "ë" sera remplacé par "e" ; le "ï" sera remplacé par "i".

Les consonnes:

  • Les lettres b, d, f, k, l, m, n, p, s, t, v, et z gardent la même sonorité qu'en Commun.
  • Le c se prononce tch.
  • Le g se prononce gu.
  • Le h est muet ou légèrement aspiré.
  • Le j se prononce dj.
  • Le r se roule légèrement.
  • Le rh est un r guttural comme le j en Espagnol.
  • Le sh se prononce ch.
  • Le zz se prononce dz .
  • Le q, w, et x sont inexistants.

L'alphabet, "Ja Abaci/J'abaci(contraction possible)":

A, Ba, Ci, Da, E, Ë, Fi, Ga, H(iak), I, Jë, Kia, Lo, Ma, Na, O, Pu, Ra, Rha, Së, Shë, U, Vï, Zi.

Chiffres et Nombres

Commun Marund Commun Marund
Zéro Lo Dizaine _lo
Un Ma Centaine _fi
Deux Millier _poi
Troi Ji Million _isë
Quatre Rum Milliard _ukt
Cinq Bru Exemples
Six Sien 13(1.3. + Dizaine) Maji'Lo
Sept Ën 384(3.8.4.+ Centaine)) JiAkRum'Fi
Huit Ak 4732(4.+ Millier 7.3.2.+ Centaine) Rum'Poi ËnJiZï'Fi
Neuf Es
Attention:
  • 200= 2 + Centaine (Zï'Fi) et pas 2.0.0 + Centaine ( ZïLoLo'Fi)
  • 14 000= 1.4 + Millier (MaRum'poi) et pas 1.4 + Dizaine + Millier (MaRum'Lo'Poi)

Premier: En'ma
Deuxième: En'Zï
Dixième: En'Ma'Lo
Quatorzième: En'MaRum'Lo
Trentième: En'Ji'Lo
Centième: En'Poi
Dernier: En'Lo

La langue

Construction d'une phrase:

Sujet + verbe + complément
  • Ëk glarhim skorKïlën (Je marche rapidement).
Pour une question : pronom interrogatif + verbe + sujet + complément + Na!
  • Osa zënarhim te, na! (Où vas-tu?)

Construction d'un verbe:

Il suffit de mettre ï à la fin d'un radical pour créer le verbe.
  • Exemple:
    R: Glad (Combat) -> Gladï (Combattre)
    R: Gën (Jeu) -> Gënï (Jouer)

Pour les anglophones : les verbes se terminant par "ï" à l'infinitif se termineront soit par un double ii (prononcé aille), soit par l'ajout d'un k. Attention, lors de la conjugaison à penser que l'infinitif est "ik").

  • 1er cas: Voir=Talorulï -> Talorulii (EN) -> Ek Talorulhim et pas Ek Talorulihim.
  • 2nd cas: Voir=Talorulï -> Talorulik (EN) -> Ek Talorulhim et pas Ek Talorulikhim.

Les temps:

Infinitif Passé lointain Passé Proche Présent
Sing. Plur. Sing. Plur. Sing. Plur.
_sho _shom _sha _shas _him _ham

Passé lointain: Pour les légendes, contes, histoires.

Présent Continu Futur Proche Futur Hypothétique Impératif
Sing. Plur. Sing. Plur. Sing. Plur. Sing. Plur.
_himë _hamë _ës _ësë _us _usë _rha + p.s. _rho + p.s.

*p.s.= Pronom sujet.

Présent continu : pour une action qui a commencé dans le passé et qui n'est pas encore terminée. (Je lis un livre, Je suis malade, etc...)
Futur hypothétique : projet lointain, hypothèse future.

Les auxiliaires:

Selon son utilisation, la forme de construction est différente :
  • S'il est utilisé avec un adjectif ou un nom, il prendra la forme contractée (Voir exemples ci-dessous)
  • Pour toute autre utilisation, il sera conjugué comme n'importe quel autre verbe.

Pour être (ëserï):
Préfixe : Ë'

infinitif : être triste (être + triste(adj)) -> ë'nukzzï
  • Je suis triste-> Ëk ë'nukzzhim
Infinitif : être heureux (être + heureux(adj)) -> ë'zumzzï (Suppression du ë de l'adjectif)
  • Nous sommes heureux -> Ëkë ë'zumzzhim
Infinitif : être là/ici -> Êsërï + urcë
  • Je suis là -> Ëk ëserhim urcë

Pour avoir (abiarï):
Préfixe : A'

Infinitif : evoir froid (avoir + froid(adj)) -> a'caldozzï
  • Demain tu auras froid -> Siarcës uk a'caldozzës
Infinitif : avoir besoin (avoir + besoin(nm)) -> a'nëienï
  • J'ai besoin de toi -> Ëk a'nëienhim is uk (contraction possible de is et uk ->Isuk)
Infinitif : l'avoir (Le/la/l' + avoir) -> Ja + abiarï (contraction possible -> J'abiar)
  • Tu l'as ? -> J'abiarhim uk, Na!

Les accords en genre et en nombre:

  • Masculin : nom/radical naturellement au masculin.
  • Féminin : apposition du ^ sur la dernière voyelle. ê se prononcera "è".
  • Pluriel : _'h, le pluriel s'écrit mais ne se prononce pas à l'oral.

Pour les anglophones : le féminin avec "^" sur la dernière voyelle se fera par le doublement de la dernière voyelle. Exemple : Court=Zinzze (Masc) Courte=Zinzzee.

Commun Marund
Je, Moi Me Ëk 'Të
Tu, Toi Te Uk 'Tu
Il, Elle, Lui Se Ik 'Ti
Nous, On Nous Ëkë 'Ët
Vous Vous Uku 'Ut
Ils, Elles, Eux Se Iki 'It
Commun Marund
Sing. Plur. Sing Plur.
Mon, Ma Mes Lëk Lëkat
Ton, Ta Tes Luk Lukat
Son, Sa Ses Lik Likat
Notre Nos Lëkë Lëkët
Votre Vos Luku Lukut
Leur Leurs Liki Likit
Commun Marund
Sing. Plur. Sing Plur.
Le, La, L', Au Les, Aux Ja Jae
De la, Du, De l' Des Jak Jake
Un, Une Ma
Tout, Toute Tous, Toutes Prisu Prisue
Ce, Cette, Celui-ci Ces, Ceux-ci Za Zae
Quel, Quelle, Quel Quels, Quelles Kor Kore
Lequel, Laquelle Lesquels, Lesquelles Jakor Jakore
Commun Marund Commun Marund
à Mit Avec ËS
Car Trië Dans, Dedans Vonut
De Is Donc Krat
Et Estë En Dëi
Ici, Là Urcë Mais Baë
Ni Na Ou O
Or Pru Par Drë
Par-dessous, En dessous Drëso Par-dessus, Au-dessus Drësu
Par ici, Par là Drëurcë Pour Des
Sans Biës Sous, Dessous So
Sur, Dessus Su Vers, En direction de Sti

Les pronoms interrogatifs:

Commun Marund Commun Marund
Combien Tropu Quand Nië
Que, Qu' Ko Qui Koi(Se pronnonce Ko-i)
Quoi Ka Osa
Comment Astë

Les variantes avec comment:

Pour les notions de quantité non palpable, nous utiliserons Astë+Complément (Forme Radicale)
Exemple:
  • Combien de temps : comment + temps -> Astë'Kariëf
  • Quelle distance, quelle est la distance : Comment + distance -> Astë'Uak
  • Quelle vitesse, quelle est la vitesse : Comment + Vite -> Astë'Stap
  • Quelle longueur, quelle est la longueur : Comment + longueur -> Astë'Puo
    *Etc...
Commun Marund Commun Marund
A combien Mittropu A quand Mitka
A qui Mitkoi A quoi Mitka
D'où Isoa De combien Istropu
De quand Isnië De quel, De quelle Iskor
Desquels, Desquelles Iskore De qui Iskoi
De quoi Iska Pourquoi, pour quoi Deska
Pour combien Destropu Pour quand Desnië
Pour quel, Pour quelle Deskor Pour quels, Pour quelles Deskore
Pour qui Deskoi

Pour les onomatopées interrogatives du style Hein? Quoi? Qui? Etc... On emploiera Na! Pour insister sur le ton on doublera voir triplera la voyelle: Naaa!

Oui et non, les différentes formes :

Oui : Oi
Oui (respectueux) : Dëi
Oui (C'est ça, c'est Exact) : Mosï

Non : Nani
Non (respectueux) : Nagë
Non (Pas du tout, c'est pas ça) : Anoi

Construire un mot.

Tout se fait autour d'un radical. Il suffit de mettre le bon suffixe ou le bon préfixe pour l’obtention d'un adjectif, d'un adverbe ou autre.

Les Suffixes:

  • Pour un nom

Légende: R: Radical

Nom commun : _ën
Exemple :
  • R: Anto (Contre) -> Antoën (Contraire)
  • R: Siarc (jour) -> Siarcën (Journée)
Nom définissant un homin(Nom qualificatif): _ëf
Exemple :
  • R: Rhec (Nouveauté) -> Rhecëf (Le Nouveau)
  • R: Silam (joie)-> Silamëf (le Joyeux)
Métier/Fonction :
Ajouter _Kain
Exemple:
  • R: Dolir (Travail)-> Dolirkain (Le travailleur)
  • R: Trïk (Danse)-> Trïkain (Le danseur)
Pour un adjectif
Ajouter _zzë
Exemple :
  • R: Orha (Discipline)-> Orhazzë (Discpliné)
  • R: Anfu (Sénérité)-> Anfuzzë (Serein)
Pour un adverbe
Ajouter _Kïlën
Exemple :
  • R: Skort (Rapidité)-> Skortkïlën (Rapidement)
  • R: Puo (Longueur)-> Puokïlën (Longuement)

Les préfixes

Négatif : Na- (non-, mal-, in-, im-,etc...)
Exemple :
  • R: Mir (Egalité)-> Na-mir (Inégalité)
Contraire : Li- (an-, anti-,dys-,dé-)
Exemple :
  • R: Mai (Matière)-> Li-mai (Antimatière)
  • R: Hobï (Vêtir)-> Li-hobï (Dévêtir)
Diminué : Enlo- (Mini-, Néo-, atténue le nom, un objet)
Exemple :
  • R: Alda (Arbre)-> Enlo-Alda (Jeune arbre, arbuste)
  • R: Antal (Petit)-> Enlo-antal (Tout petit, minuscule)
  • R: Ominë (Homin)-> Enlo-ominë (Nouveau né, jeune homin, nain)
Augmenté : Enma- (Paléo-, maxi-, hyper-, extra-, supra, donne de la grandeur à un nom, à un objet)
Exemple :
  • R: Alda (Arbre)-> Enma-alda (Arbre centenaire, arbre gigantesque)
  • R: Uma (Grand) -> Enma-uma (Gigantesque, très grand)
  • R: Ominë (Homin) -> Enma-ominë (Homin âgé, géant)

pour les prénoms
Une forme de respect se fait sur les noms en fonction du "grade" ou la force.

Forme de respect pour une personne de haute importance : xx-kono
  • Melkiar-kono
Forme de respect standard, pour des amis ou de la famille : xx-san
  • Akilia-san
Forme de respect pour une Homine : xx-kan
  • Lixie-kan
Forme de respect pour un Homin : xx-kun
  • Bargan-kun
Pour un homin plus vieux : xx-enma
  • trucmuche-enma
Pour un homin plus jeune : xx-enlo
  • trucmuche-enlo

Écriture Marund

Décret Dynastique (1 comment)

Added by Chroniques d'Atys over 5 years ago

Un Décret Dynastique fut affiché dans toutes les villes zoraï'i :

Décret Dynastique du Quarta, Harvestor 4, 1er CA 2560, concernant l'épidémie liée à la Goo.

Nous, tous les Sages réunis autour de Mabreka-Cho, décrétons que :

1.— Il est du devoir de tout Zoraï d'enrayer la maladie en tuant le plus possible d'animaux contaminés par la Goo, quitte à demander de l'aide extérieure.

2.— Il est formellement interdit de prélever pour la consommation des matières issues de la chasse dans les régions contaminées.

3.— Afin d'éviter de déséquilibrer la population animale en chassant intensément dans les zones saines, d'autres sources d'approvisionnement doivent être recherchées par les Cercles Zoraï'i ; on pourra par exemple explorer la possibilité d'une aide alimentaire apportée dans le cadre du traité des Quatre Nations. Cette aide n'est envisageable que si les Zoraï'i présentent des délégués dans la Commission Tenant.

Retour d'exil

Added by Chroniques d'Atys over 6 years ago

Reedeek était anxieux… Est-ce que ça allait fonctionner ? Les dangers étaient nombreux, et il n’osait imaginer ce qui allait se passer si le plan était éventé… Il secoua la tête et chercha à vider son esprit de toute pensée négative. Le plan était parfait, tout était prévu !

En regardant les homins qui s’étaient portés volontaires pour l’escorte, le Matis reconnut bon nombre de visages : l’Éveillée Zoraï Ki’atal, une alliée précieuse de longue date, envers qui le Matis avait développé une solide amitié. Nerwane, une des premières homines qu’il avait rencontrée en arrivant sur le Continent et qui l’avait énormément aidé à trouver ses marques. Kiwalie, l’Émissaire apatride pour la paix, toujours volontaire pour mener à bien une opération pouvant contribuer au bon déroulement de leur action pacifiste. L’imposant guerrier Zoraï Clintya, qui lui avait déjà sauvé la vie lors de son premier voyage au Nexus. Ainsi que bien d'autres encore...

Ils avaient tous répondu présent pour escorter la personnalité controversée qu’était Rodi di Varello. Pour eux, il ne faisait aucun doute que ce dernier avait servi de bouc émissaire, d’écran de fumée destiné à voiler la vérité… Ils n’entendaient pas le laisser servir de sacrifice dans l'intérêt de ceux qui ourdissaient de sombres complots dans l’ombre des Nations.

Rodi essayait de garder une contenance, veillant à afficher l’attitude hautaine et fière de la vieille Noblesse Matis. Reedeek espérait que celle-ci ne refroidirait pas les bonnes intentions des membres de l’escorte. Tous les homins se jetèrent à l’eau à la sortie de Fairhaven, se préparant pour le long et dangereux voyage qui les attendait. Une fois sur la terre ferme, de l’autre coté du lac qui entourait la magnifique capitale Tryker, Reedeek se retourna, observant les silhouettes qui entraient et sortaient de la ville. Avec un sourire satisfait, il se remit en route à la suite des autres, restant au plus près du conseiller d’Yrkanis.

Le voyage fut parsemé de rencontres avec les différents prédateurs d’Atys, Kitins y compris. Chacune de ces rencontres aurait pu s’avérer mortelle pour un homin isolé, néanmoins, l’escorte se défit sans aucune difficulté du moindre obstacle. Reedeek fut impressionné par les membres du groupes : les guerriers aux remarquables capacités martiales ainsi que les mages aux sorts puissants. Il se félicita de côtoyer autant d’alliés de valeurs.

Arrivé au pays malade, les membres du groupe firent une halte à Hoï-Cho pour se désaltérer, avant de rassembler leurs forces pour atteindre leur destination : le campement des Amazones Matis. Le raffut provoqué par autant d’homins dans le périmètre du camp ne manqua d’alerter Tinaera Rosirello, chef de la tribu des Amazones. Reedeek dut négocier avec elle pour que les Amazones acceptent d'accueillir Rodi en leur sein dans le plus grand secret. Tinaera avait demandé à ce que « l’invité » ne restât pas trop longtemps parmi elles, ce que s'empressa d'accepter l'Émissaire matis.

Une fois le marché conclu, l’escorte se dispersa, laissant Reedeek seul. Il se mit alors à sourire.

« Vous pouvez être sûre que votre invité ne restera pas longtemps parmi vous, mes chères Amazones », marmonna Reedeek à bonne distance du camp. « Il sera même sûrement parti dès demain. En fait, nul ne pourra jamais vous reprocher d’avoir hébergé Rodi di Varello… étant donné que le véritable conseiller d’Yrkanis n’a jamais mis les pieds dans votre camp ! »

~ ~ ~ ~

Au même moment, à plusieurs kilomètres de là, Antoni Capalici, négociant en vins fins Matis, arrivait sain et sauf à Yrkanis au terme de son voyage à travers les Primes sous l’unique escorte d’un guerrier en armure sombre. Humant l’air de la Capitale qu’il avait quittée depuis trop longtemps, le négociant déclara :

« Je dois bien reconnaître que votre plan était ingénieux. Mes ennemis ne se douteront jamais de mon retour à Yrkanis sous une fausse identité. J’espère que Ser Reedeek a réussi à mener ma doublure à destination. »

« Faites-lui confiance pour ca. » répondit le guerrier. « Il n’est peut-être pas le meilleur des combattants, mais il sait s’entourer. Il doit sûrement être sur le voyage du retour à présent. »

À peine eut-il terminé sa phrase qu’un voyageur arriva par le téléporteur de la Karavan, l’Émissaire Matis revenait de son périple à travers le pays zoraï. Reprenant rapidement ses esprits, il se dirigea vers les deux homins et les accompagna dans son appartement, à l’abri des oreilles indiscrètes.

- « Mission accomplie, Ser. Étant donné que l’escorte a été placée sous le sceau du secret, vos ennemis arriveront probablement à déterminer que vous avez été mené en terre zoraï, mais ils ne se douteront jamais qu’ils ont retrouvé la trace d'une doublure.

- Votre plan était rusé jeune Matis, félicitations ! Je vais donc rester ici dans le plus grand secret, et j’attendrai patiemment le retour de notre Karan. J’espère que ce jour arrivera bientôt. »

- J’y travaille Ser... Les Gardiens du Savoir font tout leur possible pour accumuler un maximum de Dappers afin de payer la rançon, tout comme d'autres sujets. Avec un peu de chance, ce jour ne saurait plus tarder. »

~ ~ ~ ~

Plusieurs semaines plus tard, dans la Chambre des Nobles, le Karan Yrkanis, de retour dans son Royaume, chargea Reedeek de retrouver son Conseiller disparu. Le jeune Matis accepta la mission, mais aucun homin présent ne put voir le discret sourire qui éclaira son visage pendant une seconde.

Tête à tête avec un Maraudeur

Added by Chroniques d'Atys over 6 years ago

Un vieux Tryker, affublé de la tenue caractéristique des Conteurs ambulants, s'assit au milieu du village. La nouvelle se répandit aussi vite que le souffle du vent, et bientôt il fut entouré d'un groupe d'homins, d'homines et d'enfants.

Tandis que le soleil s'effaçait derrière l'horizon, sa voix profonde, à peine éraillée par le temps, s'éleva :

« Mes enfants,

Aujourd'hui, ce n'est pas un conte ancien que je vais vous raconter, mais plutôt ce qui m'est arrivée pas plus tard qu'hier...

Aussi incroyable que ça puisse paraître, j'ai été capturé par un groupe de Maraudeurs des Nouvelles Terres et j'ai survécu. Ma vie en l'échange de mon témoignage, tel fut notre marché. Mon métier de conteur ambulant m'a sauvé la vie, et de conteur, me voici devenu, l'espace d'un soir, narrateur d'une aventure bien réelle.

Voici, de mémoire, les propos de notre discussion. »

Le conteur se mit alors à jouer tour à tour les deux rôles ; tantôt le sien, assis et à demi tremblant de peur, tantôt celui de l'imposant maraudeur à la forte voix, debout,fier et charismatique.

« Les homins vous appellent les Maraudeurs, comme ceux des Anciennes Terres. Vous sentez-vous des points communs avec eux, vous qui n'avez pas connu le Grand Essaim ?
Nous avons plus de points communs que vous ne le pensez... Mais tout d'abord, comprenez-vous vraiment les Maraudeurs des Anciennes Terres ?

Je les redoute plus que je les comprends...
C'est pourtant simple. Lors du Grand Essaim, les Maraudeurs des Anciennes Terres ont été lâchement abandonnés de tous, non seulement par les dirigeants des peuples mais aussi par les Kamis et la Karavan. Et même par Elias, s'il existe vraiment. Ils sont restés seuls dans les Anciennes Terres, à tenter de survivre dans un monde envahi de kitins, tandis que le reste de l'hominité fuyait courageusement par les Primes Racines. Plusieurs générations d'oubliés se sont ainsi succédées sur les Anciennes Terres, dans un monde où la seule loi était celle du plus fort. Ils ont eu tout le loisir de penser à leurs douces retrouvailles avec les descendants de ceux qui, un jour maudit, les avaient condamnés à leur triste sort... Les Maraudeurs des Anciennes Terres vouent une haine éternelle aux Nations et aux Puissances, elles qui les ont condamnés à un exil infernal. Mais celui-ci prend fin, car ils ont trouvé le chemin des Nouvelles Terres. Seuls. L'heure de leur vengeance a sonné...

Je vois... Mais quel rapport avec vous, qui n'avez connu ni le Grand Essaim ni les Anciennes Terres ? Les Nations vous ont élevés et nourris, les Puissances vous ont ouvert leurs bras, comme à tous les homins d'ici !
Ouvrez donc les yeux ! Tel l'enfant vous buvez stupidement les paroles de vos parents ! Les Nations sont loin d'être idylliques, elles imposent par la force leurs lois, broyant ou rejetant ceux qui refusent de s'y plier ! La plupart des Maraudeurs des Nouvelles Terres ont cru un jour en elles, mais la réalité les a rattrapés. Seuls les faibles d'esprits sont jugés dignes de faire partie d'un tel système ! Les autres, ceux qui réfléchissent, qui contestent, qui pointent du doigt leurs faiblesses et leurs incohérences, sont rejetées. Restez donc prisonnier si cela vous chante, mais ne nous imposez pas d'en faire autant ! Nous sommes libérés à jamais de leur emprise. Nous sommes des Anarchistes, comme elles disent, et nous en sommes fiers.

Mais... pourquoi en vouloir aussi à la Karavan et aux Kamis ?
Bande de croyants innocents... Une grande partie de notre groupe est formé d'anciens suivants de la Karavan et d'anciens disciples des Kamis. J'ai moi-même longtemps bataillé pour la gloire de mon ancienne déesse. Mais un jour ou l'autre le voile tombe... Les Puissances vous utilisent, tout comme le font les Nations ! Elles vous promettent monts et merveilles en échange de votre soumission, et vous gobez leurs mensonges ! Les factions religieuses, fortes de leurs certitudes, font tout pour asservir la faction adverse, la broyer, la détruire. "Montre ta foi, obéis-moi ou meurs..." Vos religions ne valent pas mieux que vos nations ! Osez donc prendre vous-mêmes votre liberté, bande de lâches !

Vous vous considérez donc comme des homins libres ?
Nous sommes libres ! Libérés du joug des nations et religions ! Vous cherchiez à comprendre le point commun entre les Maraudeurs des Anciennes et des Nouvelles terres ? Le voici : seuls les Maraudeurs sont véritablement libres. Nous sommes les seuls maîtres de nos vies.

Mais... pourquoi vous en prenez-vous à l'hominité ?
Vous sentez-vous donc si supérieur à nous, pour revendiquer le droit de nous exclure de l'hominité ? Vous venez vous-même de répondre à votre question : les homins asservis nous rejettent, nous sommes aussi isolés que l'ont été les Maraudeurs des Anciennes Terres. Vous nous jugez et nous condamnez, soit ! Alors c'est nous qui nous ferons une place, par la force. Nous allons continuer à nous rapprocher des autres oubliés, ceux venant des Anciennes Terres. Et tous, autant que vous êtes, allez regretter de ne pas avoir su nous faire une place... »

Le conteur laissa le silence pénétrer les âmes des auditeurs. Sans un mot, il ramassa son baluchon et disparut dans la nuit, laissant les homins rassemblés seuls avec leurs frayeurs.

« Previous 1 2 3 4 ... 16 Next »

Also available in: Atom