Le printemps où les tentes fleurirent

Au printemps du 2e CA de 2546, les dirigeants homins entreprirent chacun de réunir leur peuple. C'est ainsi que des jours durant les crieurs de l'Empire du Désert Ardent, du Royaume des Sommets Verdoyants, de la Fédération de la Nouvelle Trykoth et de la Théocratie du Pays Malade rassemblaient les homins.

Patriotes, Sujets, Citoyens, Initiés et non-citoyens, tous vinrent se réunir dans un même élan auprès de leur dirigeant respectif dans les jours qui suivirent les annonces, convergeant vers l'Agora de Pyr, le Belvédère d'Yrkanis, la Place Frogmore de Fairhaven et la Grand-Place de Zora.

Et si aucune de ces annonces ne mentionnait les raisons de ces assemblées, la rumeur, elle, avait commencé à courir sur l'Ecorce. A l'agitation des agents impériaux, royaux, fédéraux ou dynastiques, il semblait évident que les dirigeants nourrissaient chacun de leur côté des projets identiques et que les bras et les bonnes volontés allaient être mis à contribution très prochainement.

Ainsi les discours des dirigeants se montrèrent-ils assez similaires : des tours de garde devraient être érigées dans chaque région d'Atys, permettant de surveiller au mieux l'activité kitine et de réagir efficacement à la moindre alerte. L'hominité toute entière semblait vouloir prendre pleinement possession des terres où elle avait choisi d'établir son Nouveau Commencement.

Même après deux générations, le traumatisme du Grand Essaim était encore si profondément ancré dans les esprits que les homins réagirent sans attendre lorsque des éclaireurs annoncèrent avoir aperçu quelques kitins inhabituels dans les Nouvelles Terres, comme l'annonçaient les dirigeants.

La menace fut vite identifiée comme négligeable, mais les dirigeants entreprirent la construction de campements à travers les territoires où leurs Peuples s'étaient installés plus de soixante années de Jena auparavant pour fuir les kitins. Bientôt l'on put voir des caravanes de mektoubs conduits par les Patriotes, les Sujets, les Citoyens et les Initiés sillonner les chemins des Nouvelles Terres pour approvisionner la construction des campements militaires qui fleurissaient un peu partout sur l'Ecorce.

Ils furent nombreux à participer à l'édification de ces campements d'observation, tant en récoltant sur l'Ecorce les matières premières nécessaires aux bâtiments et aux défenseurs qu'en convoyant les ressources des entrepôts aux chantiers à dos de mektoubs. Et les Maîtres d'Oeuvre furent vite sollicités car tous voulaient participer à la construction des campements avancés ; ils se nommaient Abytheus Abygrian qui attendait les Patriotes sur la place du Marché des bonnes Affaires à Pyr, Anibro Listi que l'on pouvait questionner aux étables d'Yrkanis, Ba'Darins Baksan placé à l'entrée de FairHaven sur le ponton menant à la fourche du Bon Marché ou encore Ba-Ci Du que les zoraïs surent trouver aux étables de Zora.

Je restitue ici les notes que prirent certains chroniqueurs du discours de leur dirigeant.

Suivent quatre feuillets retranscrivant les discours de l'Empereur, du Roi, du Gouverneur et du Grand Sage

Le temps passait et malgré les efforts des récolteurs et des fournisseurs, les campements militaires peinaient à sortir du sol. Certes, Patriotes, Sujets, Citoyens et Initiés travaillaient dur afin de finir les chantiers aussi vite que possible , mais l'avancement était pour certains encore loin des prévisions des ingénieurs et la menace kitine grondait ... Chaque jour les valeureux combattants de kitins revenaient, couverts de cicatrices et de contusions, affirmant que malgré leur petit nombre, les kitins des Profondeurs ne semblaient pas vouloir perdre patte à la surface de l'Ecorce.

Il y eut pourtant quelques faits notables qui vinrent accélérer la progression des travaux. On vit l'Empereur Dexton accepter la proposition de la Tribu des Percécorces et les conseils qu'ils prodiguèrent aux bâtisseurs firent progresser d'un pas de shalah les chantiers du Désert Ardent. Dans le domaine sylvestre du Roi Yrkanis, le botaniste royal Perinia mit au point de nouvelles fibres pour les tentes des postes militaires qui bientôt semblèrent s'élever d'elles-mêmes. Les chantiers trykers, quant à eux, reçurent l'aide inattendue de la Tribu des Sculpteurs de Vase : un matin, les constructeurs d'Aeden Aqueous virent venir à eux une longue caravane de mektoubs chargés de pièces que tout bâtisseur considèrerait comme un trésor. Quant aux chantiers du Pays malade, il ne fit aucun doute que les Kamis apportèrent leur aide éminemment magique au Peuple des Masques.

Ces épisodes donnèrent de brefs sursauts dans l'établissement des campements militaires homins mais ce fut surtout la tenacité des Peuples qui parvint à venir à bout de la plupart des chantiers, et permit de voir s'élever les premières tentes et les tours aux dernières heures du 2e CA de 2546.

Bien leur en prit, car au printemps du cycle suivant, les Kitins démontrèrent une fois de plus leur appétit de conquête de la surface de l'Ecorce.

Lentement, mais sûrement, issus des profondeurs, les Kitins envahirent les Nouvelles Terres. Lentement, sans jamais reculer, ils se firent de plus en plus nombreux sur les territoires des homins. Lentement, la peur grandit dans les ventres. Une nouvelle invasion avait commencé.

Certains peuples avaient réussi à mettre fin aux chantiers avant que l'invasion pressentie ne se déclare. Les Zoraï avaient de fait fini la totalité de leurs tours avant que les Kitins ne jaillissent des profondeurs, telle l'eau sortant d'une source dans le Désert. Les Fyros finirent cinq tours sur les six débutées. Ils furent donc avertis au même moment que les Zoraï'i. Les Trykers, bien que plus avancés que les Matis, ne finirent pas leurs tours à temps, mais très vite les rumeurs enflèrent pour devenir des cris de stupeur, des pleurs, mais aussi des prises d'armes et de vaillantes résolutions.

Les campements se trouvèrent isolés et bientôt, plus aucune caravane ne réussit à les atteindre pour apporter les ravitaillements nécessaires aux garnisons en place.

Les dirigeants réagirent vite, chacun faisant lever une armée de volontaires pour pourfendre l'ennemi des Homins et ouvrir des chemins aux caravanes dans la masse des Kitins. Le fils de sharükos Lykos, sur ordre de son père Dexton, prit la tête d'un groupe de Patriotes fyros. Yrkanis le Roi matis en personne rassembla ses Sujets et se jeta à corps perdu dans de sanglantes batailles. Ba'Nakry Codgan, chef de la tribu des Corsaires, mena quelques-uns de ses homins avec les habitants des Lacs pour repousser les Kitins. Enfin, le Sage Saison, semblable à Atys, se réveillant de sa léthargie hivernale et animé par l'impétuosité du printemps, mena les Initiés afin de combattre les envahisseurs venus des profondeurs de l'Ecorce.

Des semaines durant, les Peuples homins continuèrent de repousser les Kitins de leurs terres, continuant de ravitailler, depuis leurs entrepôts, les campements qu'ils avaient construits.

C'est au cours de l'été du 3e CA de l'année de Jena 2546 que les forces kitines furent forcées de commencer à reculer devant la puissance et la détermination des homins de toutes régions et de tous les Peuples. Le combat devait pourtant durer encore de longs mois.

La surprise vint d'un appel solitaire fait par une certaine Vanila au début du 3e CA de 2546. A l'instar des dirigeants, elle appela chaque homin de chaque région à se liguer contre la menace kitine dans les quatre pays. Comme un seul homin, les généraux Matis et Tryker, Milvia Tinarinia et Rehn Lynny, ainsi que les Maîtres de Guerre Fyros et Zoraï Decalion Krilus et Chan Ce-Jian, répondirent à l'appel, avec l'aval de chaque Dirigeant. Rehn Lynny fut secondée par Ba'Nakry Codgan, qui mena les enfants des Vents dans les Vents du Songe , tandis qu'elle menait le massacre en Loria. Decalion Krilus commanda un groupe de Patriotes qui seuls répondirent à l'appel dans la région de l'Oasis d'Oflovak puis dans la région des Tours de Frahar, et ceux-ci compensèrent leur petit nombre par une férocité peu commune. Chan Ce-Jian mena les zoraï'i dans le Bosquet Vierge tandis qu'une partie d'entre eux massacrait les Kitins dans la région du Vide. Le Roi Yrkanis, quant à lui, ne sembla pas dans un premier temps vouloir répondre à l'appel de l'homine et il fallut l'insistance du général Milvia Tinarinia pour qu'il accepte de réunir à nouveau son peuple contre l'invasion des Kitins des profondeurs.

Au cours du dernier CA de l’année de Jena 2546, les bases militaires achevées avaient fait leur office. Plus un seul Kitin blanchâtre ne subsistait. Alors que l’on pensait les Kitins des profondeurs refoulés une fois pour toutes, de ces mêmes profondeurs surgirent des hurlements terrifiants. Ce ne furent plus des hordes de Kitins bleu-blancs qui surgirent des profondeurs, mais bien des armées, visant les quatre villes les plus importantes de chaque pays. Les camps faillirent malheureusement à leur objectif : enrayer l’invasion. Les soldats en postes furent impuissants devant la marée de Kitins qui fondaient sur les capitales. Cependant, les responsables des camps purent prévenir à temps les autorités gouvernementales de chaque pays. C’est ainsi que tel un seul homin, l’Empereur Dexton, le Roi Yrkanis, le Gouverneur Denen Toen et le Grand Sage Mabreka Cho mobilisèrent leur peuples au plus vite. L’horizon de cette année là fut bien sombre...

Erlan, Chroniqueur
in Les Chroniques d'Erlan, 2546 CA II et III.

Also available in: HTML TXT