Et pour quelques dappers de plus

Cette chronique se rapporte au Printemps où les tentes fleurirent.

Note de l'archiviste : Ce pli était visiblement à destination d'un certain O'Duffy Garmer, responsable des fournisseurs sur les chantiers des campements militaires lors du Printemps où les tentes fleurirent.

Lordoy nair-O'Duffy Garmer

Je sors d'une inspection des chantiers et j'ai pu constater comme les travaux avançaient avec rapidité. Du moins en ce qui concerne les Criques ensorcelées, les Eaux du Repos et les Cimes Jumelles ... Les camps des Étangs de Loria et du Trou du Silence sont en revanche moins qu'avancés. J'ai bien vérifié là-bas, pensant y trouver un marchand de bière venu perturber le rythme de travail des trykers, mais non, rien ! J'ai donc mené mon enquête auprès des bâtisseurs sur place, et ceux-ci m'ont assuré qu'ils passaient de longues journées, sans bière ni sieste, soit-disant , à attendre que les matériaux et éléments fabriqués à l'entrepôt de Vertval ne leur parviennent.

J'ai dû interroger plusieurs fournisseurs, bière à l'appui, afin de comprendre les raisons des délais de l'approvisionnement des chantiers les plus éloignés. Il ressort de ma petite enquête que le trajet menant aux campements les plus éloignés est un peu trop ... le terrain de chasse des gros prédateurs, si tu vois ce que je veux dire ... Si bien que la plupart des mektoubiers refusent d'y conduire leur monture ou mektoub de bât, prétextant un voyage trop long et donc un coût en fourrage trop élevé.

J'ai donc décidé, pour le bien du projet, d'agiter sous les yeux du peuple quelque chose qui devrait le stimuler : afin d'accélérer la construction des chantiers, je récompenserai les mektoubiers ayant livré l'un des six chantiers d'une dotation de 10 000 dappers, perçue lors de la livraison, au campement. Ainsi les mektoubiers seront-ils dédommagés des frais de fourrage. "Le repos ou les dappers, il faut choisir !", dirait mon oncle Ba'Dairi !

Le porteur de ce pli à la belle écriture (tu apprécieras l'effort, j'espère) déposera pour chacun des responsables de chaque campement un petit coffre de bois de racine contenant assez de dappers pour payer les livreurs durant plusieurs jours. Je te ferai ainsi parvenir de manière régulière des sommes équivalentes pour chacun d'eux. Attention, interdit de piocher dedans pour d'autres raisons !

Je te laisse à ton travail,

Ken bai Winni kard sul, yem tala,

Tor Lochi,

Ba'Darins Baksan, 2e CA 2546

Also available in: HTML TXT