Fao le Zoraï nous parle des activités de la Karavan

Lorsque le soleil décline sur le Lac de la Liberté, le bar d'Avendale se remplit d'homins impatients de savourer la bière fraîche et mousseuse servie avec assurance par Naroy Ba'Dardan. Son bar attire une nombreuse clientèle venue de tous les horizons, homins travaillant dans la région, ou bien empruntant le vortex non loin pour leurs voyages, prêts à braver les dangers des Lagons de Loria. Après une journée de labeur, les discussions vont bon train…

Aujourd'hui, parmi les conversations, écoutons Fao le Zoraï, fidèle de Ma-Duk, nous expliquer ce que lui inspire de récents événements.

- Bien sûr que la Karavan veut la guerre ! Chaque jour, elle multiplie les provocations contre Ma-Duk, sous de fallacieux prétextes. Chaque jour, elle excite ses adeptes homins contre les fidèles des Kamis. Sa dernière trouvaille est que les Kamis vont soi-disant attaquer les Karavaniers. C'est de la foutaise ! Jamais un Kami, qui représente la force vitale d'Atys, ne s'en prendrait sans raison à la vie d'un homin. Mais à force de nous désigner à la vindicte populaire, la Karavan s'expose à la colère grandissante de Ma-Duk.

De plus, j'ai pu voir récemment la Karavan déployer une industrieuse activité sur Atys. Ses envoyés se regroupent autour des capitales, accompagnés d'artisans homins, et semblent s'échanger des plans et des informations dans un but inconnu. À n'en pas douter, un grand projet est en cours. Mais nous n'en craignons pas l'accomplissement, car Ma-Duk et les Kamis veillent sur Atys et ne permettront pas qu'elle soit défigurée par les œuvres de la Karavan.

Also available in: HTML TXT