La Fièvre de la découverte

Contée par Apocasus Menix, un chroniqueur Fyros.

Nous étions sous l'autorité du Conseil des Chroniqueurs, mis en place par l'Empereur Abylus l'Erudit, lorsque la guilde de mineurs fut créée pour étudier les ruines découvertes dans la plaine de Coriolis. Malgré une certaine opposition liée à l'interdiction de la Karavan, une motion fut votée, autorisant les mineurs à creuser pour mettre à jour la vérité sur le dragon mythique et sur les trésors secrets ou le mal qu'ils pensaient enfouis dans les entrailles d'Atys. Le consensus général était qu'il valait mieux affronter la vérité que de vivre dans le mensonge, telle reste la devise du peuple Fyros. Cependant, le chemin vers la vérité n'est pas toujours un long fleuve tranquille...

Une équipe creusait dans la région de Coriolis, encouragée par la découverte d'étranges matériaux, lorsqu'elle tomba sur une veine d'acide qui embrasa les terres desséchées environnantes. En raison du vent d'ouest, l'incendie s'étendit rapidement avant la venue des renforts. Le feu ravagea la ville de Coriolis et traça un chemin ardent, tel un gingo enragé dévorant toute forme de vie sur son chemin. Abylus l'Erudit envoya une armée pour combattre le feu mais le pire restait à venir.

L'incendie s'était étendu jusqu'à la frontière des Matis, formant un mur de feu qui empêcha les Trykers d'assurer l'alimentation en eau. Aniro III, le roi matis, profitant de cet écran de fumée, envoya une armée pour mettre en déroute les régiments surveillant l'eau et prendre possession de la route de l'eau, puis tourna son regard vers la Région des Lacs. Mais comme l'affirme si bien notre chant, « tant que l'air emplira nos poumons, nos coeurs fiers et justes battront à l'unisson, et tant qu'à la nuit succèdera le jour, nous lutterons encore et toujours ! » Le feu de Coriolis fit rage durant plusieurs semaines. Mais la chance vint à croiser notre chemin, les nuages s'épaissirent et une pluie violente tomba éteignant le feu comme par magie. Ne perdant pas un seul moment et malgré l'épuisement des troupes, Pyto, le fils de l'Empereur alors âgé, mena une campagne héroïque pour reconquérir le lien vital vers la région des lacs.

Also available in: HTML TXT