Les feuillets d'Epus

Ces morceaux de parchemin de bonne qualité viennent du journal quotidien du secrétaire et conseiller de l'Empereur Dexton, Epus. Il les a confiés aux Patriotes lors d'une convocation étrange, que l'on nommera plus tard "Les Révélations d'Epus"*.

Quinteth, Harvestor 15, 3e CA 2548
L'Empereur ayant perdu du poids de manière conséquente, il a fallu réajuster ses armures. Ceci pourrait sembler anodin mais semble préoccuper ses médecins.

Prima, Winderly 11, 2e CA 2549
Il n'est plus possible de nier le fait que l'Empereur soit malade, et lui-même a fini par le reconnaître devant moi. Il se fatigue de plus en plus rapidement et continue à s'amaigrir, et hélas aucun remède ne semble pour l'instant efficace. Tout ceci commence à devenir inquiétant. Nos médecins seraient-ils impuissants devant ce mal inconnu qui ronge peu à peu sharükos ?

Tria, Nivia 21, 2e CA 2549
L'Empereur est malade depuis plusieurs mois déjà. Cela ne l'empêche pas de diriger l'Empire convenablement, mais il devient plus irritable, moins patient, et ses colères ne sont pas rares. Nous devrons réduire ses apparitions publiques si nous ne voulons pas que tout ceci attire l'attention.

Tria, Thermis 21, 3e CA 2549
Les facultés physiques de l'Empereur diminuent chaque jour un peu plus. Ce matin, lors de son entraînement martial quotidien, il s'est montré incapable de défaire ses adversaires et a dû écourter la séance. Des précautions doivent être prises pour que sa faiblesse physique provisoire ne se sache pas, car nul doute que nos ennemis en profiteraient.

Dua, Pluvia 2, 3e CA 2549
Nous courons au-devant de sérieux problèmes... La maladie de sharükos commence à présent à affecter ses facultés mentales, cela devient évident. Le coup d'éclat des akenak révélant leur croyance en Jena juste après leur élection l'a mis dans un état indescriptible, et il s'est mis en tête de proclamer un décret absurde risquant de mettre à mal l'Assemblée des akenak, et même de mener à une guerre civile. Lykos a tout fait pour l'en dissuader, de même que ses conseillers et tout le Sénat mais l'Empereur, fixant son fils d'un regard lointain, s'est contenté de répondre : "Père, c'est moi l'Empereur, c'est moi qui décide." Instant isolé de folie ou début d'un long chemin menant à la démence ? L'avenir nous le dira, mais cela devient des plus préoccupant...

Holeth, Pluvia 7, 3e CA 2549
L'Empereur continue à s'affaiblir physiquement, mais il refuse d'accepter sa lente déchéance. Sa colère contre sa maladie inconnue de tous se retourne contre nous et son irritabilité est à présent constante. Il devient évident que le décret qu'il a annoncé malgré nous était bien le signe d'un début de démence, car son état mental continue depuis à empirer. L'autre jour, j'ai eu toutes les peines du monde à l'empêcher de donner son épée impériale à Rudo Kleos, un garde qui était alors de service devant les portes des appartements impériaux. Et hier encore, Lykos a dû parlementer des heures pour le convaincre de renoncer à lancer son armée à la conquête d'Aeden Aqueus, pour avoir de l'eau à volonté... Dans ces instants, Dexton n'est pas plus capable de diriger son pays que ne le serait Rudo Kleos, et il devient évident pour Lykos lui-même que débuter la Régence s'impose. En des moments de plus en plus rares, l'Empereur redevient presque lui-même, et alors, je peux lire l'espoir renaître dans les yeux de sharümal...

Dua, Mystia 1, 3e CA 2549
Rien ni personne n'a pu empêcher Dexton d'exiler publiquement les Patriotes jenaïstes dans des termes fort peu précis permettant diverses interprétations, et ceci, sans jamais en avoir parlé avant à aucun conseiller, ni même à son fils. Rien ni personne n'a réussi non plus à sauver les apparences en le persuadant de publier un décret officiel sur cette décision, car dès le lendemain, il avait totalement oublié avoir tenu ces propos. L'Empereur sombre un peu plus chaque jour dans la faiblesse et la folie, et nos médecins sont toujours aussi impuissants devant cela.

Quarta, Harvestor 12, 1e CA 2550
Lykos a envoyé une missive à Mabreka Cho ce matin, afin de l'informer de la situation et de lui demander conseil. Dexton a par le passé accueilli et aidé Mabreka dans un moment difficile, c'est aujourd'hui à son tour de lui rendre la pareille.

Prima, Nivia 3, 1er CA 2550
L'espoir et le désespoir s'entrelacent à l'infini. Le Grand Sage a répondu à Lykos, il va envoyer secrètement son guérisseur personnel auprès de Dexton.... l'Empereur qui, ce matin encore, tendait vers moi un bras affaibli afin que je l'aide à se lever...

Holeth, Fallenor 20, 3e CA 2550
Voici bientôt deux cycles que le guérisseur zoraï est au chevet de l'Empereur. Il s'exprime dans un langage obscur propre à ceux qui méditent beaucoup et que le commun des homins ne peut comprendre. Cependant, tous nos espoirs sont tournés vers lui, et surtout vers ce remède qu'il administre chaque jour à sharükos. Depuis quelques jours, l'Empereur semble mieux se porter, il reste faible physiquement mais semble reprendre possession de sa conscience. Quelle joie de le voir redevenir lui-même ! Toute idée de Régence est à présent écartée, car l'Empereur va guérir !

Tria, Floris 10, 4e CA 2550
Désillusion, anéantissement, fin du rêve... Le sursaut de lucidité de Dexton n'est plus, l'Empereur a de nouveau sombré dans la démence. Le guérisseur zoraï a avoué l'impuissance de son remède, et est reparti effectuer des recherches sur la maladie dans les archives médicales de la Théocratie. L'Impératrice Xania et le Prince veillent de nouveau sharükos chaque nuit, à tour de rôle, et, à les voir si anxieux et épuisés, je crains de plus en plus pour leur propre santé.

Quarta, Harvestor 4, 1e CA 2551
La colère des Patriotes gronde... ils sont partagés entre leur fidélité à l'Empereur et leur refus de subir les conséquences d'un décret désastreux, ignorant qu'il a été décidé dans un instant de folie. Lykos ne sait plus que faire... Il ne peut ni abroger ce décret, ni révéler au Peuple la maladie de leur Empereur : il n'est que le Prince, et son père, même très malade, est toujours le dirigeant de l'Empire.

Thermis 16, 2e CA 2551
Le sénateur Abycus Zekops a pu être sauvé des mains des Maraudeurs, grâce aux efforts conjugués de tout le peuple, admirablement mené par Lykos. Le Prince est toujours dans une situation bien difficile. Il est le témoin impuissant du déchirement de son peuple, mais il ne peut aller contre une décision de son Père... Dexton, malgré sa maladie, malgré son indifférence à l'annonce de la libération d'un Sénateur dont il avait oublié jusqu'à l'existence, reste l'Empereur...

Dua, Medis 20, 4e CA 2551
L'Impératrice et sharümal se sont longuement entretenus ce matin en ma présence. L'heure n'est plus à attendre en espérant un miracle, ni à avoir l'impression de trahir Dexton en demandant au Sénat la mise en place d'une Régence alors que l'Empereur est encore vivant... Il nous faut agir maintenant, avant que le fier peuple Fyros ne se déchire totalement.
L'inévitable décision est prise. L'Empire a besoin d'un dirigeant. Xania va convoquer le Sénat et demander aux celiakos de décréter l'état de Régence, avec Lykos à sa tête. Je m'incline face à leur sagesse et leur force d'esprit en des instants aussi sombres...

__
* : Event joué le vendredi 23 juillet 2010 au bar de Thésos.

Also available in: HTML TXT