News

Menaces violettes (44 comments)

Added by Wan Fai-Du over 10 years ago

Wan Fai-Du produisit ce cube d'ambre au CA III 2546 (JY). Il concernait les faits que l'on connaissait à présent sous le nom "Menaces violettes" survenus au cours du CA II 2546 (JY).

Offensive générale contre les Kitins (4 comments)

Added by Chroniques d'Atys over 10 years ago

Un appel fait aux homin(e)s de toutes contrées par une certaine Vanila :

Homines et Homins,

Je sais que beaucoup sont encore occupés par la construction des camps "fortifiés" destinés à la lutte anti-kitin.

Il faut néanmoins faire plus, et tous ensemble, partout en même temps ! Zorai, Fyros, Matis, Tryker, apatride, Kamiste, Karavannier, sans culte ... tous unis contre la menace !

Si vous êtes comme moi et que vous avez vu ces camps, on peut douter de leur efficacité; sans remettre en cause les stratégies de nos dirigeants, je crois qu'il ne faut pas mettre tous ces œufs dans le même bâts.

Si la lutte anti kitin était une guerre, on pourrait traiter de futiles escamourches les quelques initiatives isolées qui ont lieu en ce moment. on tue un groupe, deux, et quelques heures plus tard un nouvel essaim apparait.

Je souhaite porter un coup terrible aux kitins des profondeurs qui infestent l'écorce jusqu'aux portes de nos villes ! on trouve ces créatures infernales à 100m à peine des portes de Zora et je suis sûre que d'autres villes et d'autres régions sont menacées directement : c'est inadmissible !

Je propose donc que dans chaque pays, dans chaque région des groupes de lutte soient formés, armés et portent un coup terrible si ce n'est fatal aux kitins et ce simultanément afin qu'ils n'aient aucune voie de fuite, aucun endroit où se réfugier.

Le 29eme jour de Floris rassemblez les troupes et frappez !

Cette action n'aura aucun sens si elle n'est pas universelle. Cette action doit transcender les nationalités, les religions.

Il faudra du monde pour coordonner les troupes dans chaque pays et dans chaque région : j'en appelle donc aux bonnes volontés de toute l'écorce, membres des gouvernements, simples homins, citoyens lambda, Grand Sage, nobles ou réfugiés ...

[*] HRP : Lundi 6 juillet à 21h00, à l'Agora de Pyr pour les Fyros, au Belvédère d'Yrkanis pour les Matis, sur la Place Frogmore pour les Trykers et sur la Grand Place des Zoraï.
Source : Forum officiel

Le Printemps où les tentes fleurirent (suite) (24 comments)

Added by Erlan over 10 years ago

Suite de la Chronique d'Erlan Le Printemps où les tentes fleurirent :

Bien leur en prit, car au printemps du cycle suivant, les Kitins démontrèrent une fois de plus leur appétit de conquête de la surface de l'Ecorce.

Lentement, mais sûrement, issus des profondeurs, les Kitins envahirent les Nouvelles Terres. Lentement, sans jamais reculer, ils se firent de plus en plus nombreux sur les territoires des homins. Lentement, la peur grandit dans les ventres. Une nouvelle invasion avait commencé.

Certains peuples avaient réussi à mettre fin aux chantiers avant que l'invasion pressentie ne se déclare. Les Zoraï avaient de fait fini la totalité de leurs tours avant que les Kitins ne jaillissent des profondeurs, telle l'eau sortant d'une source dans le Désert. Les Fyros finirent cinq tours sur les six débutées. Ils furent donc avertis au même moment que les Zoraï'i. Les Trykers, bien que plus avancés que les Matis, ne finirent pas leurs tours à temps, mais très vite les rumeurs enflèrent pour devenir des cris de stupeur, des pleurs, mais aussi des prises d'armes et de vaillantes résolutions.

Les campements se trouvèrent isolés et bientôt, plus aucune caravane ne réussit à les atteindre pour apporter les ravitaillements nécessaires aux garnisons en place.

Les dirigeants réagirent vite, chacun faisant lever une armée de volontaires pour pourfendre l'ennemi des Homins et ouvrir des chemins aux caravanes dans la masse des Kitins. Le fils de sharükos Lykos, sur ordre de son père Dexton, prit la tête d'un groupe de Patriotes fyros. Yrkanis le Roi matis en personne rassembla ses Sujets et se jeta à corps perdu dans de sanglantes batailles. Ba'Nakry Codgan, chef de la tribu des Corsaires, mena quelques-uns de ses homins avec les habitants des Lacs pour repousser les Kitins. Enfin, le Sage Saison, semblable à Atys, se réveillant de sa léthargie hivernale et animé par l'impétuosité du printemps, mena les Initiés afin de combattre les envahisseurs venus des profondeurs de l'Ecorce.

Des semaines durant, les Peuples homins continuèrent de repousser les Kitins de leurs terres, continuant de ravitailler, depuis leurs entrepôts, les campements qu'ils avaient construits.

Erlan, Chroniqueur
in Les Chroniques d'Erlan, 2546 CA II et III.

Moisson de Kitins (28 comments)

Added by Chroniques d'Atys over 10 years ago

« ... Mais alors que la construction des dernières tours s'achevait, déjà résonnait le son creux des pas des kitins sur l'Ecorce. Partout, du Pays Malade aux Sommets Verdoyants, des hordes de kitins livides envahissaient les terres, imposant leur présence et coupant les routes commerciales.
Réagissant aussitôt, les quatre peuples furent convoqués par leurs autorités respectives au Belvédère d'Yrkanis, à l'Agora de Pyr, sur la Place Frogmore et devant la Mairie de Zora le Germinally 29, CA III 2546*.

En ce jour tragique, les homins avançaient une fois de plus vers leur destin. »

Extrait d'un écrit anonyme.

[*] HRP : Vendredi 3 juillet, 21h00.

Le printemps où les tentes fleurirent (31 comments)

Added by Chroniques d'Atys over 10 years ago

Ce texte est la suite de la Chronique "Le printemps où les tentes fleurirent" du Chroniqueur Erlan.

Le temps passait et malgré les efforts des récolteurs et des fournisseurs, les campements militaires peinaient à sortir du sol. Certes, Patriotes, Sujets, Citoyens et Initiés travaillaient dur afin de finir les chantiers aussi vite que possible , mais l'avancement était pour certains encore loin des prévisions des ingénieurs et la menace kitine grondait ... Chaque jour les valeureux combattants de kitins revenaient, couverts de cicatrices et de contusions, affirmant que malgré leur petit nombre, les kitins des Profondeurs ne semblaient pas vouloir perdre patte à la surface de l'Ecorce.

Il y eut pourtant quelques faits notables qui vinrent accélérer la progression des travaux. On vit l'Empereur Dexton accepter la proposition de la Tribu des Percécorces et les conseils qu'ils prodiguèrent aux bâtisseurs firent progresser d'un pas de shalah les chantiers du Désert Ardent. Dans le domaine sylvestre du Roi Yrkanis, le botaniste royal Perinia mit au point de nouvelles fibres pour les tentes des postes militaires qui bientôt semblèrent s'élever d'elles-mêmes. Les chantiers trykers, quant à eux, reçurent l'aide inattendue de la Tribu des Sculpteurs de Vase : un matin, les constructeurs d'Aeden Aqueous virent venir à eux une longue caravane de mektoubs chargés de pièces que tout bâtisseur considèrerait comme un trésor. Quant aux chantiers du Pays malade, il ne fit aucun doute que les Kamis apportèrent leur aide éminemment magique au Peuple des Masques.

Ces épisodes donnèrent de brefs sursauts dans l'établissement des campements militaires homins mais ce fut surtout la tenacité des Peuples qui parvint à venir à bout de la plupart des chantiers, et permit de voir s'élever les premières tentes et les tours aux dernières heures du 2e CA de 2546.

Erlan, Chroniqueur
in Les Chroniques d'Erlan, 2546 CA II.

Menaces violettes (64 comments)

Added by Chroniques d'Atys over 10 years ago

Voici le témoignage que j'ai recueilli auprès d'un Shizu présent à l'assemblée des Cercles du CA II de l'année 2546 :

« Le masque mutilé de Pei-Jeng Pingi était arrivé à Zora, en pleine assemblée des Cercles, en réclamant d'une voix forte et haineuse qu'un responsable de la Théocratie la reçoive sur-le-champ. Le Sage Saison y a répondu en soupirant. La zoraï cheffe de la Tribu des Antékamis ne s'était pas faite prier et avait même volé la parole pour expliquer la raison de sa venue. Elle n'avait jamais pris la peine de faire des revendications, se contentant d'attaquer les intérêts de la Théocratie sans discrimination aucune, au mépris des conséquences ...

Aussi virulente qu'un yetin affamé, elle avait craché son venin : que les Zoraï'i cessent le chantier de Gu-Qin, ou les Antékamis combattraient la Théocratie avec leurs « armes ». La raison de cette colère était évidente : les Antékamis jugeaient insultant que le Grand Sage Mabreka Cho ait décidé d'installer un camp militaire dans ce qu'ils considéraient comme leur territoire. Aussi les Shizu'i ne comprirent-ils pas pour la plupart ce à quoi la Zoraï faisait allusion, mais moi, j'en frissonnais d'horreur. Il était fort probable que nous ayons affaire à des résultats d'expériences avec la Goo... Les kitins seraient-ils plus libres de piétiner leurs tentes que nos soldats de les protéger ? Tout cela n'avait aucun sens !

[…] Repartant comme elle était venue, la cheffe de la Tribu s'en fut, avec ses acolytes, laissant les Cercles et le Sage Saison quelque peu abasourdis. Mais il était clair que nous ne pouvions céder à leurs exigences. »

Ce témoignage est sans conteste un des plus effrayants, car il est sujet ici d'utiliser la Goo à des fins mesquines. Et pourtant, à ce moment là, nous n'avions encore rien vu.

« Afin d'apporter son savoir-faire en matière de magnétisme aux campements, un maître magnétiseur accompagna le Ma'Kwaï lors de cette inspection. Après un discours sobre et concis, Mabreka Cho mena les initiés et éveillés qui l'accompagnaient, son énorme masse électrique semblant aussi légère qu'une tige de bambou entre ses mains. Lorsque nous arrivâmes au premier campement, nous découvrîmes avec effroi des créatures infectées par la goo, vraisemblablement des gibbaïs. Les créatures perdaient leurs poils par endroits, révélant une peau purulente ayant la même couleur que les plaines de Goo. C'était effrayant. Un kwaï du Temple des Masques remarqua la présence d'un homin louche aux abords de chaque endroit où se trouvaient des créatures contaminées. A chaque campement, il y avait son lot de monstres, tantôt des gibbaïs, tantôt des gingos étrangement agressifs et tout aussi atteints par la Goo. Et toujours cet homin louche qui regardait étrangement les bêtes.

Mabreka, qui se battait avec une férocité et une passion qui ne laissaient pas de bois mes semblables, nous mena pour finir au campement militaire du Gu-Qin, achevé peu de temps après les menaces des Antékamis, lors de la dernière session des Cercles. Quelle ne fut pas notre surprise de trouver le camp assiégé par des créatures plus nombreuses encore, accompagnées de membres de la tribu des Antékamis qui se battirent sans reculer, malgré le fait qu'ils furent desservis par le nombre. Lorsque le dernier gibbaï gooifié s'effondra, certains purent voir une silhouette se dessiner sur une colline voisine, tournant les talons avant de disparaitre.

Le Ma'Kwai remercia les initiés qui l'avaient suivi lors de cette dangereuse épreuve, et déjà certains, comme l'Eveillé Ardjuna ou l'Initiée Golika, parlaient de rendre la monnaie de leur pièce aux Antékamis. Mais d'autres parlaient du Cercle Noir. Peut-être ces derniers tiraient-ils les ficelles de cette macabre comédie. »

Extrait des Cahiers de Wan Fai-Du, au IIe CA de 2546 (JY).

¹ : Kwaï('i) signifie « le Masque », soit un initié Zoraï, en Taki Zoraï.
² : Ma'Kwai signifie « Le Grand Masque », surnom du Grand Sage, en Taki Zoraï.

Menaces violettes

Varinx en embuscade (72 comments)

Added by Chroniques d'Atys over 10 years ago

[...] se porte à merveille, et je ne doute pas qu'elle sera apte à vous succéder en tant que chef des clans maraudeurs. Mais laissons là les prévisions futuristes et passons à la raison-même de cette lettre, ô puissant Varinx Noir. Je crains qu'elles ne vous déplaisent au plus haut point pour la majeure partie, mais je me fais un devoir de vous narrer les péripéties de ces derniers jours, vous qui avez fait de moi la Lame du Désert.

La rumeur m'est parvenue via votre fille Akilia Tempête de Cendres, et j'avoue avoir beaucoup rit. L'Empereur Dexton a demandé à son peuple de bâtir des tours de guets et des campements militaires pour surveiller les activités kitines et maraudeurs. Je trouve l'idée compréhensible en ce qui concerne les kitins, mais pour les maraudeurs, cela prête à rire. Intriguée, je me suis donc rendue sur les chantiers dont la plupart étaient déjà finis. Arrivée au campement inachevé du Couloir Brûlé, j'ai rencontré une troupe de fyros portant le blason des Prophètes de la Lumière. Le combat fut très inégal, et même si je ne me suis pas laissée abattre facilement, ils eurent raison de moi et de mes gardiens pourtant nombreux. Grâce à notre maîtrise de la résurrection et de la téléportation, je me rendis rapidement vers les Quatre Chemins, où l'entrepôt était établi. Malheureusement, un patriote me vis, et sonna l'alerte à Pyr. Son sort ne fut pas différent de bon nombre d'entre ceux qui s'attirent mes foudres, vous le savez, ô Melkiar.

Fait notable, un de nos ex-adeptes s'est retourné contre moi et ma puissance. Je me souviens très bien de lui, et sais notamment qu'il menait le Clan Maraudeur Obscur. Soyez sûr, seigneur, que le message de ne plus jamais faire confiance à un homin aussi traître et peu fidèle à sa parole est passé à mes semblables dans les Nouvelles Terres. Le déchu aida en outre une quinzaine de Patriotes fyros à me combattre. Mes gardiens tombèrent les uns après les autres, les fyros étant aidés des gardes du campement situé non loin. Après de nombreuses heures de combat acharné, car il n'est pas dit que je me laisse impressionner par le nombre des assaillants, je sombrais dans la noirceur de l'inconscience, et aujourd'hui, malheureusement, je dois me reposer, ayant encore quelques séquelles de cette bataille. Je crois avoir perdu quelques-uns de nos cristaux dans ces affrontements vains et futiles, je m'en rends compte, Varinx Noir, et c'est la raison de ma honte.

J'espère ne jamais plus avoir à entâcher l'illustre nom qui est le votre, ainsi que la loyauté qui me lie à vous. Mais j'entends déjà le souffle du vent, et bientôt, ils ne seront plus que Cendres. Car, votre fille, Akilia, les y réduira.

Extrait d'une lettre adressée à Melkiar le Varinx Noir, dans les Anciennes Terres, écrite par Aen la Lame du Désert.

Varinx en embuscade

Ailes de Sève (16 comments)

Added by Chroniques d'Atys over 10 years ago

[...] Une découverte fantastique qui pourrait m'élever au même rang que Bravichi Lenardi, que l'on surnommait en son temps l'Architecte du Vivant. La fibre que j'ai mise au point demande de nombreuses étapes dans son élaboration et se trouve être la plus résistante et la plus belle que l'on ait jamais vue de mémoire d'Homin. L'idée pourtant banale m'est venue en réfléchissant et en admirant une fois de plus la Rotoa Bravichi, joyau qui fut menacé par un sombre et sournois complot visant à déstabiliser notre Royaume, complot pourtant déjoué avec l'aide des Sujets matis en l'année de Jena 2544.

Mon projet a été présenté au Roi par le conseiller et tuteur du Collège Royal Rodi de Varelo. Le Roi a apprécié ma découverte, et a derechef organisé une expédition menant à visiter les six campements militaires en construction. Le Karan en a profité d'ailleurs pour inspecter lui-même les chantiers et leur avancée, conviant aussi les Sujets désireux de faire une livraison en compagnie du Roi.
Le jour annoncé, les Sujets étaient nombreux à avoir répondu à l'appel du Karan, et montraient un intérêt non feint pour le tour des campements annoncé. Sur de sages paroles, le signal fut donné, et nous sommes partis ensemble, certains à dos de mektoub, d'autre suivis par leurs mektoubs de bât.

A dos de mektoub, nous avons donc parcouru l'intégralité, ou presque, du Royaume, en plusieurs jours. Arrivé au premier campement, le Roi avisa un groupe de kitins, d'infects Kipees, et, brandissant le poing, il a tourné son pouce vers le sol. Le signal fut donné aux Sujets qui comprirent le message et, vaillamment, massacrèrent les kitins. Le Roi apprécia la dévotion avec laquelle les Sujets exécutaient ses ordres et annonça d'une voix forte et vibrante de haine qu'aucun kitin ne devrait survivre au passage de notre caravane. Les Sujets, fort désireux de plaire à notre bon Karan, ne firent aucun quartier à ces immondices créées par le Grand Dragon. Le Roi lui-même brandit vivement sa pique majestueuse, et comme dans une danse de puissance, se mêla aux combats sanglants, ce qui eut un effet des plus encourageants sur les Sujets qui redoublèrent de ferveur dans les affrontements. Nous avons aussi fait deux arrêts à Davae et Natae entre certains campements pour que nos mektoubs de monte puissent se reposer et se restaurer.

Une fois rentrés, le Karan fit un discours, quelque peu perturbé par des réflexions dénuées de sens, annonçant qu'un grand changement dans le système social du Royaume allait arriver après la fin de la construction des camps militaires. Le Peuple semble avoir apprécié la nouvelle et cette « balade de santé » a fait le plus grand bien à notre Karan.

Extrait des cahiers personnels de Cuiccio Perinia, CA II 2546 (JY).

Ailes de Sève

Des inconscients par paquets (27 comments)

Added by Chroniques d'Atys over 10 years ago

Après la réunion des Taliari du Tria, Floris 9, 2e CA 2546, le chef des Corsaires rentra au camp de base. Il annonça que le Quinteth, Floris 29 prochain, nous aurions à escorter les membres de la Fédération volontaires pour une expédition de masse. L'affaire des campements militaires concerne aussi les Corsaires, puisque c'est un peu le travail qu'ils effectuent dans les Lacs de la Liberté. Autour du feu de bois de la nuit tombante, plusieurs volontaires furent désignés par le chef pour se charger d'escorter les Trykers dans ce dangereux périple.

Nous ne sommes pas arrivés à l'heure, l'un d'entre nous ayant « oublié » qu'il fallait se présenter à une certaine heure au campement. Ne voyant toujours pas arriver le retardataire, Ba'Nakry Codgan décida de partir sans lui. C'est alors qu'in extrémis, le concerné débarqua en trombe dans le camp, encore essoufflé. En guise de punition, nous sommes partis immédiatement, le pauvre n'ayant pas même le temps de souffler. Retentirent alors des chants Corsaires à la gloire de Still Wyler et de sa bravoure, jusqu'à ce que Fairhaven la flottante soit en vue. Une fois arrivés à l'étable, nous avons formé un cercle derrière de notre chef, et ce dernier a appelé par son prénom une jolie tryker vêtue comme un Corsaire que je n'avais jamais vue. Il lui demanda de nous accompagner dans notre tâche de défense, et d'évoluer parmi nous. Le chef a peut-être le béguin pour elle, qui sait ?

Quoi qu'il en soit, accompagnés de Yulie, la tryker habillée comme nous, et des membres de la Fédération, nous sommes partis en direction de l'entrepôt. Les paquets chargés, la longue caravane désordonnée que nous formions s'est mise en route. Peu après le premier campement, Ba'Nakry Codgan a prêté l'insigne des Corsaires à Yulie, contre toute attente. Il est amoureux d'elle, c'est sûr.

Le groupe d'homins a fait son bonhomin de chemin, comme dirait le copain toujours ivre mort au coin du feu de camp, et sans grands dangers à affronter, mis à part à l'Île Enchantée où nous avons dû faire demi-tour pour tenter de sauver ceux que nous avions laissés derrière. Sans faire exprès, le benêt qui nous menait avait foncé à bride abattue dans une réunion de kitins. Ba'Nakry Codgan n'était pas content du tout.

Le périple s'est terminé dans la joie et la bonne humeur, malgré le peu de survivants, bon nombre des partants d'origine ayant laissé la caravane pour aller à leur vitesse, seuls, ou pour abandonner l'aventure, rentrant à Fairhaven. C'est aussi à ce moment, je crois, que les trykers participant à l'expédition se mirent à chanter. Enfin, une personne s'est mise à chanter, et encore heureux qu'elle fut seule !

Le dernier paquet livré, au campement militaire en construction de la Forteresse de Loria, nous avons conduit les derniers vaillants aux Chutes de la Rosée, en passant par les Vents du Songe. Puis nous les avons laissés là, nos chemins divergeant. L'aimable Corsaire d'un jour remit son insigne temporaire à Ba'Nakry Codgan, le sourire aux lèvres, le remerciant de sa confiance, puis nous sommes rentrés au camp de base des Corsaires.

Le chef dans tout ça ? Oh, il est amoureux, c'est sûr ! Mais on ne lui a pas demandé, de peur d'avoir en punition une nouvelle expédition à organiser.

Ecrit par un corsaire qui fut membre de l'expédition pendant le CA II de 2546 (JY).

Des inconscients par paquets

Menaces violettes (27 comments)

Added by Chroniques d'Atys over 10 years ago

Assis en tailleur, le Grand Sage Mabreka restait songeur devant les rouleaux qu'il venait de lire. D'un côté, on lui rapportait l'achèvement des Tours de Garde. Celà n'allait pas plaire aux Antékamis, mais après tout, rien chez les zoraï'i ne plaisait aux Antékamis. D'un autre côté, un artisan oublié venait de se manifester, souhaitant apporter son savoir faire à ces dernières réalisations. A son appel, un membre du Cercle Dynastique accouru:

"Fais savoir aux Initiés que je souhaite inspecter les nouvelles tours, le Nivia 14*, et que leur présence est la bienvenue. Fais aussi savoir à Hei De-Wuang que je vais accéder à sa requête. Va, à présent."

Repensant aux menaces des Antékamis et leurs implications, le Grand Masque resta un instant pensif, mais il savait que le choix des Cercles avait été le bon, et que la Théocratie ne pouvait se permettre de plier face à de si vils chantages. Se levant, il se rendit au Sanctuaire des Kamis afin de méditer sur ce qui ne manquerait pas de venir.

[*] HRP: Lundi 29 juin à 21H, à la Mairie de Zora.

« Previous 1 ... 12 13 14 15 16 Next »

Also available in: Atom