Chronique d'Erlan : L'Appel des Puissances

Quelque temps après la mise en garde faite par Élias Tryton aux peuples homins, sa prédiction devint réalité. La guerre sacrée quittait le domaine des préparatifs pour entrer sur le champ de bataille.

Les émissaires de la Karavan organisèrent un grand conseil à Yrkanis tandis que les porte-paroles des kamis rassemblaient leurs fidèles à Zora. Des homins inquiets pour leur destin y assistèrent en grand nombre. Chaque puissance exhorta ses auditeurs à se rallier à sa bannière, condamnant l'autre au nom des fautes du passé et de ses intentions. La Karavan promit protection aux homins contre le péril des démons de la nature, désireux "d'assimiler" les homins. Les Kamis promirent de sauvegarder Atys et de défendre les libertés des homins.

Les homins réagirent avec enthousiasme à ces discours auxquels leurs suzerains avaient pris part. Un grand nombre se rangea sous les bannières des Kamis ou de la Karavan, prêt à prendre les armes afin de défendre leur foi et leur avenir. D'autres demeuraient consternés à l'idée des malheurs de la guerre qui allaient s'abattre sur eux.

Après les deux grands conseils kami et karavan, leurs représentants vinrent à nouveau prêcher parmi les quatre peuples. La Karavan demanda à ses fidèles d'édifier à nouveau des temples à Jena. Les premiers avaient été engloutis par les kitins lors du Grand Essaim. Ces temples seraient la demeure de la déesse, un abri pour les fidèles et le socle sur lequel Jena fonderait à nouveau son église. Ma-Duk demanda aux siens de construire des sanctuaires afin que son esprit soit encore plus près de ses adorateurs et plus à même de les protéger. Les fidèles accueillirent joyeusement la parole divine. L'empereur Dexton, le Grand Sage Mabreka promirent de construire les sanctuaires de Ma-Duk et rejetèrent les temples de Jena. À l'inverse le roi Yrkanis rejeta les sanctuaires de Ma-Duk et promit un temple à la déesse Jena. Seuls parmi les homins, les Trykers acceptèrent d'édifier un lieu consacré à chacune des deux divinités.

Enfin, le jour tant attendu ou craint vint. L'édification des temples pouvait commencer. Dans les alentours de Zora, Yrkanis, Pyr et Fairhaven les chantiers des temples et des sanctuaires se dressaient, attendant les homins. En torrent ceux-ci se ruèrent sur les chantiers, apprirent quelles seraient leurs missions et partirent loin de leurs pays, en un lieu désolé, autrefois ravagé par le grand essaim. Pour la première fois depuis longtemps les homins foulaient à nouveau le sol de leurs anciennes terres. Certains homins ne partageaient pas cette liesse, leurs cœurs étaient lourds d'inquiétude et secrètement ils espéraient un message d'Élias Tryton.

Erlan, Chroniqueur
in Les Chroniques d'Erlan, 2530.

Also available in: HTML TXT