Chance me voilà !

Une chanson tryker du temps de l'Exode (2481), par Kerman Aeron :

I

Vivant les uns sur les autres, marchant sur la corde raide,
Dans l'attente du jour qui s'éveille
Tourmenté par un cauchemar, un espoir me vient en aide
Je pars au lever du soleil

Refrain

Je vais trouver un moyen, je vais me tirer de là
Je ne choisirai pas la facilité, car maintenant je crois en cela
Je vais trouver un moyen, je vais me tirer de là
Mes pensées se mélangent mais mon but est clair, chance me voilà !

II

La pression monte, mon sang est en ébullition,
La Sève s'épuise au cours des heures
Les Kitins martèlent, hurlent et arrivent par millions,
Je ne resterai pas sur ces terres de malheur

Refrain

Je vais trouver un moyen, je vais me tirer de là
Je ne choisirai pas la facilité, car maintenant je crois en cela
Je vais trouver un moyen, je vais me tirer de là
Mes pensées se mélangent mais mon but est clair, chance me voilà !

III

Chevauchant au travers de la brousse tel un ragus traqueur
Je connais aussi bien cette vielle route que mon meilleur ami
Seul dans l'inconnu, mon mektoub de bât ayant fui de peur
Mon moral n'a jamais été aussi bas de ma vie

Mais aussi longtemps que je vivrai, je n'abandonnerai jamais
J'avancerai jusqu'à ce que qu'il ne reste plus rien de moi
Vers les nouvelles terres, vers ce lieu dont j'ai tant rêvé
Je peux le faire si je résiste et j'essaierai quoiqu'il en soit

Refrain

Je vais trouver un moyen, je vais me tirer de là
Je ne choisirai pas la facilité, car maintenant je crois en cela
Je vais trouver un moyen, je vais me tirer de là
Mes pensées se mélangent mais mon but est clair, chance me voilà !

Also available in: HTML TXT