Le Nouveau Commencement

Histoire d'Atys, de la remontée des Primes Racines en 2483 à 2525

Jusqu'aux sombres jours de l'exil, les peuples homins avaient toujours vécu séparés. La débâcle les rapprocha. Les réfugiés des Primes Racines n'eurent d'autre choix que d'apprendre à se tolérer et à vivre ensemble. Ils préparèrent leur retour à la surface et proclamèrent l'Edit des Quatre Peuples. Cet accord prévoyait un partage des nouveaux territoires selon les goûts de chaque race. En 2483, lorsqu'ils remontent enfin à la surface, les Zoraïs reprennent possession de la jungle, les Matis des forêts, les Fyros des déserts et les Trykers des lacs.

L'exil dura deux ans, le temps pour les Kamis et la Karavan de repousser les Kitins dans les profondeurs d'Atys. Les Gardiens de la Karavan restèrent en contact étroit avec les homins durant cette période. Dès que les peuples remontèrent à la surface, la Karavan prit grand soin de sceller les passages qui conduisent aux Primes Racines et interdit à quiconque de les emprunter.

Pour les quatre civilisations, tout est à refaire. Ils consacreront les trois prochaines générations à jeter les bases de nouveaux empires Homins. Les Fyros aux ordres de Leanon, soeur du défunt empereur Cerakos II, les Zoraïs guidés par Hoï-Cho, les Trykers sous la direction de Rigan Mac'Darrell, et les Matis menés par Yasson s'attèlent à la tâche. Ils s'approprient et sécurisent de nouveaux territoires, bâtissent des villes, commencent à rétablir les routes commerciales.

* * *

Selon la légende, la capitale matis fut construite à l'endroit précis où la flèche du roi Yasson tomba, dans les Jardins Majestueux. Elle porte le nom de son fils, Yrkanis, né dans les Primes Racines en 2482. Les Zoraïs édifient Zora en mémoire des leurs tombés au cours de l'attaque kitin. Les Trykers explorent le continent d'Aeden Aquous et posent les premiers fondements de Fairhaven dans une zone particulièrement riche en ressource. La cité de Pyr, capitale du peuple Fyros, est bâtie derrière le site où fut brûlé le corps embaumé de Cerakos II. Le bûcher devient ainsi la grande porte de la ville.

Très vite, les réfugiés affluent des anciennes terres, grossissant les rangs des rescapés. Des camps d'entraînement sont installés pour les accueillir et les former. De grands guerriers de toutes races réunis sous la bannière de la guilde de la Force de la Fraternité remontent eux aussi la route de l'exode pour rejoindre leur peuple et leur enseigner de nouvelles méthodes de combat. Chaque peuple chérit le nom de ces héros : Kalus Hym le Fyros, Leng Cheng-Ho le Zoraï, Matini Roqvini le Matis et Bremmen Dingle le Tryker. Tous mourront glorieusement, sacrifiant leur vie pour leur peuple et leur dirigeant.

Lorsqu'en 2490 la présence des Kitins est à nouveau signalée sur les territoires homins, la guilde de la Force de la Fraternité part à leur rencontre. Un Pacte d'Aide Mutuelle est signé par Hoï-Cho, Rigan Mac Darell, Leanon et Yasson.

Mais le temps de l'alliance homine est de courte durée. Les sujets de discorde se multiplient, à commencer par les relations de chaque peuple avec les Kamis et la Karavan et les ambitions divergentes des chefs de civilisation. Les Matis, et dans une moindre mesure les Trykers, prennent résolument le parti de la Karavan, tandis que les Fyros se tournent vers les Kamis. Les Zoraïs échappent à l'influence de la Karavan dès la sortie des Primes Racines, époque à laquelle les Kamis organisent une rencontre entre le chef Hoï-Cho et Ma-Duk, qu'ils présentent comme le véritable Seigneur Kami. Au même moment apparaît la Guilde d'Elias. Il s'agit d'une société secrète multiraciale dont le but avoué est de propager le nom d'Elias Tryton. Son mode de fonctionnement et sa raison d'être sont encore assez obscurs. Considérée comme une secte par la Karavan, la Guilde gagne néanmoins en popularité.

Une fois encore, les échanges commerciaux entre les peuples deviennent le facteur déclenchant de nouvelles guerres. Les Fyros et les Trykers signent un accord commercial qui entraînent la révocation par les Matis de l'Edit des Quatre Peuples. L'année suivante (2499), les Matis envahissent les terres des Trykers : c'est le début de la guerre d'automne dans les lagons de Loria.

La résistance tryker s'organise sous forme de guerilla menée par Still Wyler. Cette résistance est bientôt soutenue par les Fyros qui rejoignent leurs alliés en passant par les terres zoraïs sous le commandement de Dexton, fils de l'empereur défunt Cerakos II. Dexton fait preuve d'une grande bravoure au combat mais il est capturé par les Matis. Mabreka Cheng-Ho, fils du grand guerrier zoraï Leng Cheng-Ho qui sacrifia sa vie pour sauver des Kitins le prince matis Yrkanis, négocie sa libération pour 1 000 000 de dappers. Le roi Yasson accepte contre l'avis de son plus jeune demi-frère Jinovitch et d'une partie de la cour. Jinovitch ne voit que faiblesse dans la modération du roi. Les dirigeants des quatre peuples homins concluent malgré tout un nouvel accord de paix en 2501 : les lagons de Loria sont désormais des territoires libres.

* * *

Dans les deux années qui suivent ce traité, les leaders de tous les peuples homins disparaissent. Dexton succède à Leanon, Beadley Nimby s'impose à la tête des Trykers contre Still Wyler. Hoï-Cho meurt sans héritier, mettant ainsi fin à la dynastie Cho. Malgré l'extrême popularité de Mabreka, le vieux sage Fung-Tun prend la tête des Zoraïs et contraint son opposant à l'exil. Mabreka trouve refuge dans la Cité de Pyr, chez les Fyros. Fung-Tun réinstaure le culte de Jena et, sous prétexte de combattre la Goo, rétablit l'esclavage.

Le trouble est à son comble chez les Matis, le peuple le plus intriguant et le plus ambitieux d'Atys. Jinovitch empoisonne le roi, s'empare de la couronne, chasse les guildes multiraciales et traque tous ceux qui remettent en cause la Karavan. Le nouveau dictateur débaptise aussitôt la capitale Yrkanis pour la renommer Jino. Désormais, les intérêts matis seront défendus avec arrogance.

Avec l'arrivée au pouvoir de ce tyran, les routes commerciales redeviennent un enjeu majeur. Une surtaxe est imposée aux biens fyros et trykers qui traversent le territoire matis. Les Fyros décident de traverser les terres zoraïs pour continuer à faire leurs échanges commerciaux, mais des voyageurs provoquent un incendie et les Zoraïs leur coupent la route.

Les leçons du passé ont appris à Jinovitch que les Matis, même soutenus par la Karavan, auraient bien du mal à faire face à une alliance Tryker/Fyros. Jinovitch échaffaude donc un plan pour diviser les deux parties. Aux Trykers, il propose une baisse des taxes sur les marchandises en échange d'un renforcement de l'adhérence tryker aux enseignements de la Karavan, offre aussitôt acceptée par Beadley Nimby. Aux hérétiques Fyros, il fera la guerre.

Cette campagne sera fatale aux ambitions de Jinovitch qui perd tout un bataillon dans l'attaque de Sawdust Mines. Les Fyros comptent dans leur rang un allié de poids : Mabreka. Il combat auprès de Dexton puis rejoint son pays sous les acclamations populaires. Il prend la tête de son peuple après la déposition de Fung-Tun, contaminé par la Goo. Le nouveau leader zoraï renoue avec l'ancienne dynastie Cho et le culte de Ma-Duk. Sous le nom de Mabreka-Cho, il signe dès son arrivée au pouvoir un pacte d'alliance en cas d'attaque matis avec les Fyros et les autorise de nouveau à emprunter les routes commerciales qui traversent la jungle.

De son côté, le prince Yrkanis profite de la défaite infligée aux Matis pour tenter de renverser le trône mais sans succès. Yrkanis est arrêté et emprisonné. Il échappe de justesse à une tentative d'assassinat et prend la fuite avec ses partisans à travers les Primes Racines. Finalement, alors que Jinovitch le fait passer pour mort, il trouve asile chez les Trykers puis chez les Zoraïs jusqu'en 2512.

Cette année-là, Jinovitch lance une offensive contre les Lagons de Loria, immédiatement rebaptisés Jino Waters. Le camp du prince Yrkanis se rapproche alors du chef tryker nouvellement élu Still Wyler. De nombreux soldats matis se rallient à leur cause. En route pour le front, le roi Jinovitch, lâché par ses hommes, charge seul pour montrer son courage et trouve une mort horrible entre les mandibules géantes d'un Kitin.

Yrkanis lui succède, les lagons de Loria sont rétrocédés aux Trykers, un traité de paix est signé entre les peuples homins, suivi d'un Traité de Libre Échange et de la ratification de la Déclaration des Droits de l'Homin, un texte contre l'esclavage initié par les Trykers. Une nouvelle ère de paix commence.

* * *

Parallèlement, les Zoraïs et les Fyros se lancent en chasse contre les Kitins, réapparus dans les régions des Dunes de l'Exil et du Nœud de la Démence. Un autre ennemi se fait de plus en plus menaçant : 2519 est l'année de la Goo. La sève corrompue se propage, infectant terres et animaux. Il semble que le feu destructeur soit en mesure de venir à bout de ce fléau. Et puis un autre spectre se profile : la découverte de ruines dans les Primes Racines risque de réveiller la curiosité des Fyros.

En l'an 2525, chaque civilisation homine poursuit ses efforts pour reconquérir Atys et retrouver sa splendeur passée. Les derniers soubresauts de leur histoire ont montré à quel point les alliances étaient fragiles chez les Homins et les dangers nombreux. Reste à savoir si les réfugiés montreront suffisamment de courage pour relever les défis qui décideront de l'avenir de leur peuple. Pourront-ils faire table rase du passé pour éradiquer la Goo, vaincre les Kitins, retrouver les secrets perdus des grands empires homins, découvrir l'origine et les raisons de l'opposition des Kamis et de la Karavan ? L'histoire d'Atys est à l'aube d'une nouvelle ère.

Also available in: HTML TXT