Le Cercle Noir - seconde partie

“As-tu faim ?” demanda le Tryker avec un air amical qui ne semblait pas lui correspondre. Impossible de dire s'il était sincère ou s'il était un acteur talentueux.

Après un bon repas composé d'igara rôti et de racines de psykoplas bouillies, Galhara fut raccompagnée à la tente dans laquelle elle s'était réveillée plus tôt. On lui avait dissimulé le chemin reliant les deux tentes. Ses yeux avaient été bandés d'une matière étrangement brute et gluante.

De retour dans la tente, le Tryker aux cheveux clairs l'attendait déjà. Il renvoya les gardes, après qu'ils aient enlevé la masse étrange de ses yeux.

“Désolé, c’est la procédure. Nous agissons ainsi avec tous les homins que nous ne connaissons pas s'ils doivent séjourner ici et repartir ensuite.” Le son de sa voix n'était plus ténébreux. A chaque mot elle devenait plus amicale et rassurante.

“Je me nomme Ba'Wity Codgan, je suis le chef du Cercle Noir.” Le Tryker se leva courtoisement et l'invita à s'asseoir.

“Pourquoi pensez-vous que je resterais ici, noble chef ?” demanda-t-elle, sceptique.

Elle afficha un grand sourire sur son joli visage pour parler, mais le ton de sa voix laissait entendre que ses mots étaient sarcastiques. Il y eut un silence durant lequel il l'observa, les yeux étincelants. La tension était palpable. Elle dura jusqu'à ce qu'il détourne son regard d'elle pour manipuler maladroitement quelques bouteilles.

“Et bien, nombreux sont ceux qui restent ici, après avoir connu notre style de vie et nos idéaux.” En prononçant ces mots, il lui tendit un verre et la pria de prendre une gorgée.

La couleur de la boisson lui semblait très inhabituelle. Elle huma le liquide bleu, où brillait un reflet rouge tirant sur le violet. Le liquide avait une odeur douce et agréable, elle avala donc prudemment une gorgée. Surprise par le goût très agréable de la boisson, elle leva encore le verre à ses lèvres, et but une plus longue gorgée.

Avec un sourire et une autre expression que Galhara ne put interpréter, Ba'Wity Codgan l'observait.

“Alors, laissez-moi vous parler de mes objectifs”.

Il commença un long monologue sur l'importance de la recherche, mais évita toutes les questions d'ordre financier. Codgan était un orateur très doué, ce qui fit que Galhara se sentit rapidement dépassée par toutes les informations qu'il lui donnait en un si court laps de temps, et il devint vite très difficile pour elle de garder les idées claires. Que cela soit dû à ce qu'elle venait de boire ne lui vint pas à l'esprit à ce moment-là. Il ne fallut donc pas longtemps pour que ses sens l'abandonnent et qu'elle s'effondre sur sa chaise.

Le Tryker se précipita à l'entrée de la tente, ordonna aux gardes d'emporter la Fyros et demanda à ce qu'on aille chercher son député.

“Je te l'avais dit.” furent les premiers mots du député, tandis qu'il entrait dans la tente à grands pas. “Et pour couronner le tout, elle sera inutile à nos recherches.”

“Laissez-moi m'en occuper.” répondit Ba’Wity Codgan

“Nous passons à la phase suivante. Notre dernier travail nous a apporté une coquette somme d'argent.” Le rire qui suivit était plus humoristique que diabolique. “J'aurais beaucoup aimé voir les yeux de nos camarades, agrandis par la surprise” – il cracha alors avec dédain – “quand ils se sont effondrés tous ensembles, malgré toutes leurs mesures de sécurité.” Un rire glacé se fit de nouveau entendre. “

Mais ceci”, il pointa un grand coffre, à demi-ouvert, rempli à ras bord de dappers, “ceci est également une bonne récompense. Et elle aura l'honneur d'être la première à connaître la prochaine phase de notre recherche.” S'ensuivit un rire horrible et interminable.

Also available in: HTML TXT