Les tribus du Pays Malade et la Goo

La Goo est un fléau rongeant le cœur d'Atys, depuis ses plus profondes racines jusqu'à sa canopée.

Ce mal se répand seul tel une maladie de notre monde, pourtant, il est des homins qui œuvrent pour le répandre d'avantage. Dans le seul Pays Malade, on compte les Maîtres de la Goo, le Cercle Noir, les Antékamis, et les Illuminés, avec autant de buts différents qui pourtant, les mènent tous à répandre ce mal.

L'une des tribus les plus célèbres de celles que j'ai cité est sans aucun doute les Maîtres de la Goo. Si sa fondation remonte à 2503, certains des membres fondateurs étaient des officiers survivants de la Muraille de Zoran qui ont gardé les anciennes voies Zoraï'i. Suite au Grand Essaim, la méfiance naturelle du peuple Zoraï vis à vis des peuples barbares a été poussée à l'extrême par ces officiers, qui clamaient qu'en tant qu'élus des Kamis, les Zoraï'i se devaient de remettre l'ordre parmi les peuples barbares par la magie et par les armes, pour leur propre bien et celui d'Atys. Cependant, ces positions extrémistes ont été accueillies avec méfiances par Hoï Cho, qui préférait répandre la parole des Kamis de manière pacifique auprès des autres peuples. La méfiance se transforma en pure hostilité des Kamis quand l'un des généraux survivants proposa d'utiliser la Goo comme arme contre les ennemis des Zoraï'i, afin d'obtenir plus de pouvoir et de terreur que les kitins eux mêmes.

C'est alors que les caravanes commerciales Fyros se mirent à régulièrement emprunter les chemins du Pays Malade que le général Kim-Jong Fao décida de jeter son titre d'initié dans la Goo, et, accompagné d'une troupe de fidèles, monta un camp retranché dans la région du Vide, afin de mener son projet à bien. Un an plus tard, le Grand Sage Hoï-Cho rejoignait les Kamis, succédé par le Grand Sage Fung-Tun qui bien qu'il ne fusse pas favorable à ce projet, ne considéra pas la tribu naissante des Maîtres de la Goo comme une menace urgente, et le conflit entre l'Empire et le Pays Malade qui éclata ensuite détourna complètement l'attention du Conseil des Sages.

Depuis, le fils de Kim-Jong Fao, Bo-Qung Fao, a pris la suite de son père et dirige les descendants des Maîtres de la Goo, poursuivant les recherches de leurs prédécesseurs afin d'utiliser la Goo comme une arme. Leur objectif, cependant, a changé dans le sens où ils doivent commencer par prendre le contrôle du Pays Malade, avant de pouvoir se réaliser leurs rêves de conquête, et répandent la Goo selon une stratégie très précise.

Aux antipodes des Maîtres de la Goo, se trouvent les Antékamis. Eux aussi initiés renégats, ils sont ceux qui n'ont pas réussi à s'intégrer dans notre société et lui vouent une haine farouche, ne cherchant pas à la contrôler comme les Maîtres de la Goo, mais à la détruire. Cependant, là réside le seul lien qui les unit, donnant naissance à un groupe où seuls l'individualisme et la haine prévalent, faisant d'eux l'une des tribus les plus mesquines et pathétiques d'Atys, dont le plus grand rêve serait de détruire le sanctuaire Kami de Zora, une tribu qui va jusqu'à couper les cornes de leur masques de parenté dans une tentative d'échapper au dessein de Ma-Duk et répand la Goo afin de nuire tant aux Zoraï'i qu'aux Kamis.

Cependant, la mesquinerie et la haine des Antékamis dissimule une réalité bien plus sinistre : Le Cercle Noir. Fondée en 2507, les origines exactes du Cercle Noir demeurent obscures. Leur chef actuel, Ba'Wity Codgan, est arrivé à sa position à force d'intrigues, et semble tenir un réseau de contacts dans toutes les Anciennes et Nouvelles Terres. Contrairement aux Maîtres de la Goo et aux Antékamis, le Cercle Noir tente de garder une entente relative avec tous les peuples d'Atys, faisant pression sur les pouvoirs en place pour faire reconnaître la légitimité de leurs recherches.
L'étendue exacte de leur influence reste à définir, mais ils sont ceux qui ont encouragés les activités destructrices et subversives des Antékamis, qui leur servent également d'expérimentateurs, collaborent avec les Matisagoo pour les approvisionner en Goo, et l'on sait également qu'ils ont accueilli les Horongi comme ils complotaient contre la Dynastie de Cho. Nul doute qu'ils entretiennent des relations avec de nombreux Clans Maraudeurs afin de préserver leur pouvoir, monnayant le fruit de leurs recherches afin d'obtenir ce qu'ils veulent.

Enfin, les Illuminés comptent au nombre des manipulateurs de Goo. De toutes les tribus répandant la Goo, leur philosophie est celle qui se détache le plus, car ils croient agir pour le bien de tous. Cette communauté est également l'une des plus anciennes, que l'on peut faire remonter longtemps avant le Grand Essaim, bien qu'il s'agisse plus d'un mouvement "philosophique" que d'une communauté ayant des objectifs politiques.
Ces homines et homins croient voir en la Goo un moyen d'atteindre l'Illumination. La consommation de différentes drogues faites à partir de matières premières contaminées est donc leur principale occupation, et, dans un élan d'altruisme pervers, ils ont décidé de faire profiter leurs prochains de cette révélation, qu'ils soient homins ou tout autre animal ou plante, répandant la Goo d'une manière chaotique et désordonnée qui "ruinerait" presque le travail froid et méthodique des Maîtres de la Goo.

Évidement, il est de nombreuses autres tribus qui répandent la Goo sur Atys, et je ne cite ici que celles ayant élu domicile dans le Pays Malade, car elles sont celles qui sont à même de faire le plus de mal à l'Écorce. Sachez user de sagesse lorsque vous traiterez avec elles, car aucune d'entre elles n'hésitera à vous faire goûter aux maléfices de la Goo qu'elles utilisent au quotidien.

Cube d'ambre obtenu en 2544 (JY) par les Initiés Zoraï, et remis à Yi Shin par Wan Fai Du, disciple du Sage Supplice.

Also available in: HTML TXT